Cet article date de plus de 8 ans

Méditerranée ou santé, quelle serait la future mission d'Hélène Mandroux ?

Après son entrevue, à Matignon, avec le premier ministre, les responsables socialistes expliquent qu'une telle mission interministérielle est le moyen de tirer parti de "l'expérience des élus importants proches de leur fin de carrière". Cette mission s'orienterait sur la santé ou la Méditerranée.

Hélène Mandroux, la maire de Montpellier, a rencontré, mercredi, le premier ministre Jean-Marc Ayrault pendant 45 minutes. Il souhaitait évoquer avec elle, officiellement, "la situation et les enjeux d'avenir à Montpellier".

Cette entrevue s'est déroulée, selon les propres termes de la mairie de Montpellier "dans un climat empreint de cordialité et de responsabilité".

Selon nos informations, une mission interministérielle aurait été proposée à Hélène Mandroux. Cette mission serait consacrée, soit au carrefour méditerranéen, soit à la santé, Hélène Mandroux étant médécin généraliste.

Cette nouvelle responsabilité serait officialisée, lors d'un prochain entretien, à l'Elysée, avec le président de la République, François Hollande. Une invitation qui devrait intervenir dans les semaines à venir.

Cette nouvelle situation, enlèverait une épine du pied aux socialistes, pour la future tête de liste PS aux municipales de 2014 de Montpellier.

Toujours selon nos informations, les responsables socialistes de la rue de Solférino, devraient donner l'investiture à Jean-Pierre Moure, président PS de l'Agglomération de Montpellier, comme tête de liste.

Un choix qui a également été privilégié et avalisé par plusieurs ministres du gouvernement, consultés sur ce dossier.

Le service communication de la mairie de Montpellier nous a fait parvenir ce communiqué à 17h29, jeudi.


Démenti d'Hélène Mandroux

Face à l'information publiée sur le site de France 3 Languedoc-Roussillon de ce 11 juillet qui évoque une future mission interministérielle qui lui serait attribuée, Hélène Mandroux, maire de la ville de Montpellier, dément une nouvelle fois toute proposition faite par Jean-Marc Ayrault, au cours de leur récent entretien.

«Il n'a été question ni d'une nouvelle mission interministérielle ni d'une prochaine rencontre avec le président de la République. S'il y a des rumeurs ou des hypothèses, ce que je ne peux empêcher, il est plus que dommageable que certains médias s'obstinent à s'en faire l'écho».
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives politique parti socialiste élections municipales 2020