Montpellier : une bourse d'études en mémoire d'Hugo, tué au Bataclan

Hugo Sarrade, étudiant montpelliérain de 23 ans, rentrait du Japon, pays qu'il adorait, quand il a trouvé la mort lors des attentats terroristes du 13 novembre 2015. Une bourse annuelle porte désormais son nom. Elle aidera un étudiant de l'université de Montpellier à partir en stage au Japon.

Hugo Sarrade 23 ans
Hugo Sarrade 23 ans © Document le Monde
Cette bourse d'études, baptisée Jiyuu - Hugo Sarrade, est une idée du père d'Hugo, en mémoire de son fils, mort sous les balles des terroristes dans la salle de concert parisienne, aux côtés de 89 autres victimes. Jiyuu signifie "liberté" en japonais.

En accord avec Gilles Halbout, directeur de la faculté des sciences de Montpellier, où Hugo étudiait, une somme de 5000 euros sera attribuée à un étudiant qui souhaite partir en stage au Japon. C'est la fondation ParisTech qui la gère. Elle est pour l'instant financée pour 2 ans.

Les dossiers de candidature sont acceptés jusqu'au 2 mars 2016.
durée de la vidéo: 01 min 48
Une bourse d'étude en mémoire d'Hugo Sarrade

Stéphane Sarrade, le père d'Hugo, ancien élève de Polytech Montpellier, chef de département au CEA (commissariat à l'énergie atomique) est titulaire de la chaire d'ingéniérie nucléaire de la fondation ParisTech. Il souhaite pérenniser cette bourse et l'élargir si possible à d'autres universités.

durée de la vidéo: 05 min 20
Interview de Stephane Sarrade, père d'Hugo

Le groupe américain Eagles of Death Methal donne un concert à Paris, mardi 16 février, trois mois après les attentats de Paris. Tous les rescapés ont été invités.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris faits divers terrorisme université éducation société