Palavas-les-Flots : Qui sont les futurs nageurs sauveteurs ?

Ils sont plus de 300 à prendre leur fonction cet été sur les plages de France. A Palavas-les-Flots, 15 étudiants se jettent à l'eau pour vous secourir cet été - mars 2017 / © France 3 LR
Ils sont plus de 300 à prendre leur fonction cet été sur les plages de France. A Palavas-les-Flots, 15 étudiants se jettent à l'eau pour vous secourir cet été - mars 2017 / © France 3 LR

Les sauveteurs nageurs de la SNSM se préparent pour assurer la surveillance des plages cet été. A Palavas-les-Flots, ils sont actuellement en stage de fin de formation. Qui sont-ils et pourquoi s'engagent-ils dans ce job d'été pas comme les autres ?

Par Joane Mériot

300 sauveteurs nageurs de la SNSM prendront leur fonction sur les plages de France cet été. A Palavas-les-Flots, ils sont une quinzaine à s’entraîner pour intégrer les équipes sur les plages méditerranéenne.

La plupart sont étudiants et doivent valider leur diplôme si ils veulent être embauchés et payés par les municipalités cet été.

Clément a 20 ans, et il a choisi de devenir sauveteur pour se mettre au service des autres.

Ce qui m’a motivé c’est d’aider les gens l’été, venir à leur secours, les surveiller pour qu’ils passent des vacances tranquille, et cela passe par faire un maximum de prévention pour éviter de partir en intervention et quand le cas nous oblige, partir en intervention et sauver des gens.
 

Palavas-les-Flots : Qui sont les futurs nageurs sauveteurs ?
Les sauveteurs nageurs de la SNSM se préparent pour assurer la surveillance des plages cet été. A Palavas-les-Flots, ils sont actuellement en stage de fin de formation. Qui sont-ils et pourquoi s'engagent-ils dans ce job d'été pas comme les autres ? - France 3 LR - Delphine Aldebert et Thierry Will


Leur formation est basée sur un apprentissage théorique de 10 mois avec entraînement en piscine, puis lorsque les beaux jours arrivent, direction la mer et la pratique. Les futurs sauveteurs ont 7 week-ends pour s’exercer avant de se retrouver face à la réalité du job. Pour certains, comme Pauline, se retrouver dans les réelles conditions est nécessaire mais pas toujours facile.


On a l’habitude en piscine, et là dans la mer j’ai l’impression que mes palmes ne me servent à rien, faut s’exercer plus mais ça va venir c’est le premier week-end d’entraînement.


Leur formation leur permet d’acquérir les compétences techniques : à travers des exercices de mise en situation,  ils doivent maîtriser tous les types d’embarcation des secours et apprendre également à travailler en équipe.

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus