Cet article date de plus de 5 ans

Philippe Saurel double la région et prend la tête de Montpellier Events

Coup de théâtre, la région LRMP et le département de l'Hérault refusent de sièger aux côtés du maire de Montpellier. Un boycott pour manifester leur opposition à Philippe Saurel, élu président de la société Montpellier Events qui gère l'Arena, le Zénith, le parc des expos et le Corum à Montpellier.

Le maire de Montpellier et président de la métropole est passé en force et s’est attiré les foudres de Carole Delga. Car Philippe Saurel a été élu à la tête de Montpellier Events. Mais les élus de l'Hérault et de la région, ont refusé de siéger pour marquer leur désaccord.

C'est une tambouille politicienne pour Carole Delga, mais une élection légitime pour Philippe Saurel, qui grâce aux voix des élus de la ville, de la Métropole et à l'abstention des 3 actionnaires privés, a emporté la direction du plus gros organisateur d'événements du Languedoc-Roussillon.
On en oublierait presque que le fond du problème est de sauver un navire en perdition...

Montpellier Events peine à remplir ses 4 équipements et perd beaucoup d'argent, de l'argent public... !

Depuis 2010, la société creuse un déficit cumulé de pratiquement 10 millions d'euros. D'où l'abordage du nouveau capitaine Saurel, convaincu de pouvoir, lui, redresser la barre du vaisseau qui prend l'eau.

Un nouveau directeur vient d'être nommé pour tenter de relancer l'activité des foires et salons, en berne depuis plusieurs années. Avec aussi pour défi, de rentabiliser l'Arena qui n'en finit pas de rembourser le coût astronomique de sa construction.
Un équipement de prestige qui perdra son sporsor de "naming", à la fin du mois de mars. Un nouveau manque à gagner puisque Arena a décidé de retirer son nom de la salle de Montpellier.

durée de la vidéo: 02 min 01
Montpellier : Saurel double la région et prend la tête de Montpellier Events ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société philippe saurel politique carole delga expositions culture tourisme économie région occitanie fusion des régions réforme territoriale