La police s'attaque à un réseau de receleurs d'objets volés à Montpellier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault
Montpellier - opération de police dans le quartier de La Paillade - 11 juin 2013.
Montpellier - opération de police dans le quartier de La Paillade - 11 juin 2013. © F3 LR

Opérations policières d'envergure, tôt ce mardi matin, dans plusieurs quartiers de Montpellier. Elles visaient, plus particulièrement, des bandes de voleurs à l'arrachée et des receleurs. Bilan, 8 interpellations dans le quartier de La Paillade et des saisies d'objets volés.


L'opération a débuté vers 6h ce mardi matin. Elle a mobilisé plus de 80 policiers sur plusieurs sites d'intervention, dont La Paillade.
Au total, entre lundi et mardi 10 personnes, dont 2 mineurs, ont été arrêtées et placées en garde à vue.

Des objets volés ont été saisis et au moins 2 personnes interpellées pour recel.

Les gardés à vues seront déférés mercredi et jeudi devant le magistrat instructeur, a précisé une source judiciaire.


Dix personnes, dont un important receleur, ont été interpellées lundi et mardi à Montpellier et placées en garde à vue dans le cadre du démantèlement d'un réseau de voleurs de bijoux, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Au cours des perquisitions, une importante quantité de bijoux, des écrans plats, des cigarettes ainsi que deux véhicules de grosse cylindrée, dont une BMW d'une valeur de 33.000 euros ont été saisis par les enquêteurs ainsi que 2300 euros en numéraire, selon la même source.
L'enquête avait été ouverte il y a plusieurs mois et confiée à un juge d'instruction de Montpellier pour vols avec arme, vols aggravés et recels de vols en bande organisée.

Les interpellations ont débuté lundi avec l'arrestation de deux mineurs dans un centre fermé.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.