Cet article date de plus de 6 ans

La prévention des noyades est une priorité avant l'été

Prudence si vous avez une piscine chez vous. Chaque année, elles sont la cause de nombreuses noyades souvent mortelles. La moitié des victimes sont des enfants de moins de 6 ans. Une tragédie qu'a connu une famille gardoise, depuis elle milite pour plus de prévention.
illustration
illustration © F3 LR

Avec la chaleur estivale, reviennent les risques de noyade. C'est la 2e cause de décès accidentel chez les jeunes de moins de 15 ans. La noyade des jeunes est surtout constatée en piscine privée.

Un drame vécu il y a 12 ans, dans le Gard, par Véronique Benguigui. Sa fillette s'est noyée dans une piscine en juin 2003.
Depuis, cette maman a décidé de témoigner, de raconter sa tragédie pour sauver des vies.

Mais avec l'arrivée des touristes sur le littoral et aux bords de nos lacs, pompiers et secouristes lancent un appel à la vigilance et à la prudence. La mer Méditerranée, même calme, est dangereuse notamment à cause des courants qui dérivent vers le large. Attention également au choc thermique, qui cause la mort de plusieurs touristes tous les ans.

Répéter, marteler les messages de prévention

C'est une mission renouvelée, chaque début d'été, dans les piscines de la métropole de Montpellier.
Des animations gratuites sous forme d'ateliers sont organisées pour apprendre les gestes de premier secours.
L'opération vise les enfants et leurs parents également pour les inciter à la vigilance. Sans oublier 2 catégories de personnes qui sous-estiment les risques de noyade. Les adolescents dont les jeux et/ou l'insouciance peuvent être dangereux mais aussi les adultes qui surestiment leurs capacités.

En 2013, 53 personnes sont mortes noyées en Languedoc-Roussillon.

durée de la vidéo: 01 min 51
La prévention des noyades avant l'été

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société mer famille littoral méditerranée sorties et loisirs