Procès des paris suspects à Montpellier : la relaxe pour tous

Me Frédéric Landon avec son client Dragan Gagic lors du troisième jour du procès / © Maxppp
Me Frédéric Landon avec son client Dragan Gagic lors du troisième jour du procès / © Maxppp

Suite aux réquisitions du procureur, lundi, les avocats de Samuel Honrubia, de Dragan Gajic et du buraliste de Prades-le-lez ont plaidé ce mardi matin. Tous mettent en cause l'instruction et  demandent la relaxe de leur client.

Par Zakaria Soullami


19 avocats de la défense doivent plaider cette semaine. 4 avocats parisiens ont ouvert la charge contre l'instruction ce mardi matin, ils ont tous demandé la relaxe de leur client.

Me Antoine Maisonneuve et Me Patrick Maisonneuve, avocats de Samuel Honrubia étaient les premiers. Le premier a démontré qu'une entente préalable entre tous les parieurs était impossible à prouver. Et d'ajouter : "la maîtrise du score d'un match ne peut être démontrée car elle n'est pas démontrable."

Je ne pense pas que vous pouvez dire avec certitude qu'il y a eu escroquerie. Je vous demande de relaxer M. Samuel Honrubia." conclut Me Patrick Maisonneuve.




Me Frédéric Landon, avocat de Dragan Gajic a dressé le portrait des protagonistes : "ce sont de braves gens, ce sont un peu les smicards du sport professionnel".
Il s'est ensuite tourné vers le procureur Desjardins pour lui demander comment il pouvait avoir l'audace de penser que le match a été truqué alors que l'entraîneur du MAHB Patrice Canayer n'a lui même rien vu.

Me Landon a également  expliqué au tribunal que la victoire de Cesson sur le MAHB n'avait rien de surprenant si l'on considère le contexte du match. "Des joueurs importants blessés d'un côté (MAHB), une équipe qui en veut à 200% de l'autre (Cesson)."

Il n'y a rien pour accréditer que M. Gagic a parié ou a fait parier (...) Je vous demande de renvoyer M. Gagic hors des liens de la prévention (formule qui revient à demander la relaxe).", a déclaré Me Frédéric Landon.




Me Jean-Pierre Emie, avocat de Nicolas Gillet, le buraliste de Prades-le-Lez, était le dernier à plaider ce mardi matin. Il rejette la thèse présentant  son client comme le cerveau ou l'organisateur de cette affaire. "Si mon client est coupable, tous le sont. S'il est innocent, tous le sont.", a-t-il insisté.

Il a mis en avant  la véritable addiction  de Nicolas Gillet pour le jeu. Mais "ça ne fait pas de lui un coupable".
"Il fait ça pour les sensations que lui procurent le jeu. Nicolas Gillet joue pour le plaisir.", a-t-il poursuivi.

Il n'y a pas de charge suffisante contre mon client. C'est la raison pour laquelle je plaide la relaxe.", a déclaré Me Jean-Pierre Emie en conclusion.







Après ces trois premières demandes de relaxe, les 15 autres avocats de la défense devraient suivre cette même ligne.
Françoise Delran, avocate d'Issam Tej, demandera que l'on innocente son client lors de sa plaidoirie cet après-midi.
L'international tunisien Issam Tej conteste les réquisitions du procureur et continue à dire qu'il n'a ni parié, ni triché.

Montpellier : La réaction d'Issam Tej aux réquisitions du procureur
itw issam Tej S. Navas E. Garibaldi
Pour la première fois, Nikola Karabatic, son frère Luka mais aussi leurs compagnes Géraldine Priez et Jennifer Priez n'ont pas assisté aux débats.  Gajic et Primoz Prost n'étaient pas présents non plus.

Et le procès continue ce mardi à partir de 14 h 00 avec la suite des plaidoiries de la défense.
Procès à suivre en direct

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus