• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Rémy Cabella en prépa chez les Bleus : “Etre réserviste est déjà énorme. Je vais savourer ça”

Montpellier - Rémy Cabella et ses fans à Grammont - 14 mai 2014. / © F3 LR
Montpellier - Rémy Cabella et ses fans à Grammont - 14 mai 2014. / © F3 LR

Le milieu offensif de Montpellier, Rémy Cabella, retenu par Didier Deschamps comme "réserviste" pour la Coupe du monde au Brésil, a estimé que c'était "déjà énorme". Mercredi prochain, il rejoindra ses camarades de l'équipe de France à Clairefontaine pour une semaine de préparation.

Par Fabrice Dubault


La crête, façon Cabella, c'est la coupe à la mode chez les jeunes supporters de Montpellier. Le meneur de jeu du MHSC était l'attraction de l'entraînement, mercredi matin, à Grammont. Après 17 sélections chez les Espoirs, il entre dans la cour des grands, l'équipe des Bleus.

Cette sélection n'est pas vraiment une surprise. Cabella réalise cette année, la meilleure saison de sa carrière en signant 14 buts en Ligue 1.

Montpellier : Cabella superstar du MHSC
Reportage F3 LR : N.Mutel et E.Garibaldi

Question à Rémy Cabella : Comment avez-vous réagi à l'annonce de cette liste ?

R: "J'ai été surpris. Quand j'ai vu mon nom et ma tête, j'ai mis deux secondes avant de réaliser. J'ai vu alors beaucoup d'images défiler en moi. Je suis très fier et très heureux d'être parmi les trente".

Q: Avez-vous pris conscience du chemin parcouru ?

R: "En deux secondes, toutes les images ont défilé. Il y a trois ans, je jouais en DH à Arles, où j'ai vécu un moment difficile. Je suis ensuite revenu à Montpellier, où je ne jouais pas trop. Puis, tout s'est enchaîné: le titre de champion de France, la Ligue des champions avant de vivre une saison difficile. Je me suis accroché, je me suis toujours battu afin d'avancer et de progresser pour atteindre un jour l'équipe de France. A moi de saisir ma chance et d'intégrer un jour les 23.
Au cours de ma première année chez les pros, je me suis fait les ligaments croisés.
A partir de ce moment, je me suis dit qu'il fallait que je grandisse dans ma tête, que je redevienne moi-même. A un moment donné, en signant pro, j'avais perdu cet état d'esprit et je ne pensais pas qu'au football. A la suite de ma blessure, je me suis remis en question avec René Girard qui m'a fait comprendre beaucoup de choses d'une manière inconsciente. J'ai compris que le football c'est ma vie et je donne tout pour ça au quotidien".

Q: Espérez-vous aller au Brésil ?

R: "Etre parmi les réservistes est déjà énorme. Même si on ne sait pas ce qui peut se passer, le sélectionneur a dit que les 23 étaient déjà prévus. On est là au cas où. A moi de me préparer, d'être prêt pour être à 100% si on a besoin de moi".

Interview recueilli en conférence de presse par l'AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

Nîmes : le dress code bleu-blanc, la nouveauté de la feria de Pentecôte 2019

Les + Lus