• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Voici les nouvelles recrues du MHSC à Montpellier

Les trois nouvelles recrues Roussillon, Remy et Bensebaini avec Laurent Nicollin / © MHSC
Les trois nouvelles recrues Roussillon, Remy et Bensebaini avec Laurent Nicollin / © MHSC

Trois nouveaux joueurs pour le club de football de Montpellier. Lors de la conférence de presse de rentrée du MHSC, Laurent Nicollin a présenté à la presse Jérôme Roussillon, William Rémy et Ramy Bensebaini.

Par Laurence Creusot

Trois défenseurs viennent renforcer les rangs du MHSC cette saison : Jérôme Roussillon arrive de Sochaux, William Rémy jouait à  Dijon  et le plus jeune (20 ans) et le plus grand (1M 86) Ramy Bensebaini vient d'Algérie.
La reprise du championnat de Ligue 1, ce sera le 8 août avec la réception d'Angers. Pas de grande nouveauté dans l'équipe. On prend les mêmes on recommence. On a même oublié les rumeurs de départ de l'entraîneur Rolland Courbis.
Reportage Hélène Archilla et Julien Lanchas
Montpellier : conférence de presse de rentrée du MHSC
Reportage F3 LR : H.Archilla et J.Lanchas

Quelques départs devraient également intervenir.

Si Montpellier a anticipé l'éventuel transfert des défenseurs Daniel Congré et Abdelhamid El Kaoutari, "en instance de départ", selon l'entraîneur Rolland Courbis, il n'envisage pas de remplacer l'attaquant Lucas Barrios, prêté l'an passé par le Spartak Moscou et auteur de onze buts.

"Comme l'an passé, on a pleuré pour prendre Bérigaud, il va jouer avant-centre. On a payé ce type un peu plus de 2 millions d'euros", a justifié le président Louis Nicollin.

Au-delà de la blessure du milieu de terrain Morgan Sanson, opéré d'un genou en avril et absent pour le moins jusqu'à fin octobre, le club attend de connaître la destination du milieu Anthony Mounier, courtisé par le club grec de l'Olympiakos.
"Le point d'interrogation concerne Mounier. Au regard des problèmes de la Grèce, et non de l'Olympiakos, il est encore ici", explique Courbis.
Pour préparer sa septième saison d'affilée en Ligue 1, Montpellier se prépare à un stage d'une semaine à Mende (5-11 juillet)
et à deux matchs amicaux face à une sélection lozérienne (11 juillet) et Toulouse (22 juillet).
Montpellier, 7e de L1 la saison dernière, visera selon son président une place dans la première moitié. "Si on finit à la dixième place,
je serai content. Et j'aimerais que l'on fasse deux ou trois tours en Coupe de France", a-t-il déclaré.

Et le stade ?

L'autre rêve du club,c'est un stade.Le débat sur une nouvelle enceinte est clos. Trop cher. Il faudra se contenter de la Mosson et de ses inondations à répétition.Louis Nicollin a obtenu, malgré tout,  quelques travaux :de nouveaux parkings, des toilettes rénovés des petits riens qui feront peut être venir un peu plus que 12 000 personnes en moyenne, la saison prochaine.
L'occasion pour Louis Nicollin de faire une sortie dont il a le secret.

Il y a des choses qui ne peuvent plus durer au stade de la Mosson. Vous êtes déjà allés dans les chiottes? J'y suis allé une fois, je n'ai pas pu rester, j'ai failli dégueuler. Il y a de la merde, il y a de tout. Ce n'est pas un stade de première division!", a stigmatisé le patron-fondateur du MHSC.

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus