Montpellier : une mère condamnée à 17 ans de réclusion criminelle pour la mort de son bébé

Publié le
Écrit par Pauline Senet
Mercredi 20 octobre, une femme âgée de 27 ans, habitante de Béziers, a été condamnée à 17 ans de réclusion criminelle pour la mort de son enfant de trois mois - Cour d'Assises de l'Hérault.
Mercredi 20 octobre, une femme âgée de 27 ans, habitante de Béziers, a été condamnée à 17 ans de réclusion criminelle pour la mort de son enfant de trois mois - Cour d'Assises de l'Hérault. © Emilie Wood / Maxppp

Une jeune femme de 27 ans a été condamnée à 17 ans de réclusion criminelle par la cour d'Assises de l'Hérault ce mercredi. Cette habitante de Béziers est accusée d'avoir provoqué la mort de son bébé de trois mois par maltraitance en 2019.

Le ministère public avait requis quinze ans de réclusion criminelle à l'encontre de Marie-Julie Mandonato. Les jurés sont allés au-delà de ces réquisitions : ils ont condamné la jeune femme de 27 ans à dix-sept ans de réclusion criminelle, à dix ans de suivi sociojudiciaire et au retrait total de l’autorité judiciaire sur ses deux enfants.

De multiples fractures et lésions

Le procès s'est ouvert lundi dernier à la cour d'Assises de l'Hérault, et s'est achevé ce mercredi par cette condamnation. La jeune mère était accusée d'avoir provoqué la mort de son bébé de trois mois.
Le nourrisson est décédé le 13 mars 2019 à Béziers, dans l'Hérault, d’un coup sur le crâne et de multiples fractures et lésions. Son jumeau avait été hospitalisé, avant d'être placé en famille d'accueil avec son frère aîné de deux ans.

Au moment des faits, la mère avait nié être à l'origine des blessures de ses enfants. Elle avait elle-même alerté les secours. La jeune femme, alors âgée de 25 ans, vivait seule avec ses trois enfants, et n'était pas suivie par les services sociaux.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.