Académie de Montpellier : le tableau de bord de la rentrée en chiffres

Le 3 septembre, c'est la rentrée pour les 566.940 élèves, étudiants et apprentis de l'académie de Montpellier. Au programme : une convention ruralité en Lozère, le dédoublement des CP et CE1 des réseaux d'éducation prioritaire et le retour des évaluations nationales en CP, CE1 et 6ème, notamment.
© Joël saget / AFP
Moins d'élèves, mais plus de postes : c'est à première vue le constat qui ressort du tableau de bord établi par le Rectorat de l'Académie de Montpellier pour cette rentré scolaire 2018/2019, en tout cas pour les établissements publics.
 

Davantage d'élèves dans l'Hérault et les Pyrénées-Orientales


A y regarder de plus près, si les effectifs augmentent de 1715 élèves en collèges et SEGPA (Sections d'Enseignement Général et Professionnel Adapté), tous départements confondus, ils baissent par rapport à 2017 dans le premier degré (moins 188 élèves), ainsi que dans les lycées généraux, technologiques (moins 516 élèves) et professionnels (moins 117 élèves).
 

Les prévisions de nombre d'élèves département par département dans le premier degré public :

 


Des postes créés dans le Gard, l'Hérault et les Pyrénées-Orientales :

 
Soit en tout 121 postes créés dans l'Académie.
 

Moins de postes en lycée, davantage en collège

 
Ajoutez à cela la création de 3 ULIS (Unités Locales d'Inclusion Scolaire) en collège, et vous obtiendrez la somme de 25 postes supplémentaires dans le secondaire.


Ces chiffres ne tiennent pas compte des effectifs dans les établissements privés

 
Pour ce qui est des étudiants (109.700), des apprentis (15.000) et des stagiaires de la formation continue (22.240), les chiffres restent stables dans l'Académie de Montpellier, tous secteurs confondus.


La généralisation du dédoublement des CP et des CE1 en REP et REP+


A la rentrée 2018, toutes les classes de CP en REP (Réseau d'Education Prioritaire) et REP+ (REP renforcé) sont dédoublées, de même que toutes les classes de CE1 situées en REP+. Voici l'évolution du dispositif par rapport à l'année 2017/2018 :
 
© Académie de Montpellier


La Lozère intégralement classée "zone rurale et de montagne"


Si tous les départements de l'Académie de Montpellier sont concernés par les problématiques liées à la ruralité, la Lozère est la seule intégralement classée "zone rurale et de montagne". En moyenne, les écoles lozériennes ne comptent que 14 élèves par classe. Une convention ruralité a été signée entre l'Etat et les collectivités.


Des maintiens de postes en échange de regroupements scolaires


Sur le principe, l’État s'engage à maintenir des postes d’enseignants pendant un temps donné. En contrepartie, les maires acceptent de fermer des petites écoles et de les réorganiser en regroupements pédagogiques intercommunaux ou pôles scolaires. Cette convention, présentée aux syndicats enseignants de Lozère début 2017, a reçu un accueil très réservé de la part du SNUIPP-FSU départemental.
 

L'égalite filles/garçons au programme de la rentrée


Afin d'améliorer l'égalité filles/garçons en matière de réussite scolaire et de mieux accompagner les équipes pédagogiques, l'Académie de Montpellier publie cette année un certain nombre d'indicateurs qui font apparaître des disparités encore significatives en matière d'orientation dans le secondaire et dans les classes préparatoires, malgré un taux de réussite supérieur chez les filles au Diplôme National du Brevet :
 
© Académie de Montpellier


Le retour des évaluations nationales


Enfin face aux inquiétudes suscitées par le retour des évaluations nationales en CP, CE1 et 6ème, Béatrice Gille, rectrice de la région académique de Montpellier, a voulu rassurer, ce 30 août, lors de sa conférence de rentrée :
 
durée de la vidéo: 00 min 27
Evaluations en CP, CE1 et 6ème : la rectrice de Montpellier veut rassurer les parents ©France 3 Occitanie


Voici le calendrier et les objectifs de ces évaluations nationales :

 
© Académie de Montpellier
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société rentrée scolaire