• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les architectures se font vives à Montpellier, le temps d'un festival

Exemple d'installation à découvrir au centre historique de Montpellier : "The big waste" dans la Cour de l'Hôtel Saint-Côme. Une structure conçue avec des bidons d'eaux utilisés par les hôpitaux pour valoriser le déchet plastique et inciter à son recyclage. / © E.Garibaldi/ FTV
Exemple d'installation à découvrir au centre historique de Montpellier : "The big waste" dans la Cour de l'Hôtel Saint-Côme. Une structure conçue avec des bidons d'eaux utilisés par les hôpitaux pour valoriser le déchet plastique et inciter à son recyclage. / © E.Garibaldi/ FTV

Le Festival des architectures vives à Montpellier vous invite à entrer dans les hôtels particuliers du centre historique. Des visites gratuites, avec en prime à découvrir, seize installations proposées par de jeunes architectes.

Par Isabelle Bris

La mêle édition du festival "Architectures Vives" s'installe une fois encore, du 11 au 16 juin, dans les cours d'hôtels particuliers de Montpellier. Cette année, le thème, c'est la beauté. 
 
L'ancien se mêle au nouveau grâce à une quinzaine de projets imaginés par des architectes internationaux qui tentent d'instaurer un dialogue entre une architecture patrimoniale et des installations contemporaines.
 


C'est pas du bidon !

Les visiteurs peuvent découvrir une étrange structure dans la  cour de l'Hôtel Saint-Côme :  "The big waste".

800 bidons d'eau utilisés par les hôpitaux forment une arche. Plutôt que les enfouir comme d'habitude, l'association "Waste is more" en fait une oeuvre éphémère.

Son but : interpeller le visiteur pour que tout le monde réfléchisse au devenir des déchets plastiques. 
    

Il y a une émotion qui se crée


Elodie Nourrigat, présidente du festival des Architectures Vives. "On peut apprécier ou pas mais en tous cas, c'est un espace à vivre; il ya une émotion qui se crée, on va déambuler dans la ville, retrouver le plaisir de s'y perdre."
 

Cour, ouvre toi !


16 installations sont disséminées dans l'écusson montpellierain pendant la durée du festival. 

Grâce à cette manifestation, des cours intérieures d'hôtels particuliers la plupart du temps inaccessibles s'ouvrent au public. 
 

Ce festival en accès libre et gratuit est organisé par l'association Champ Libre, présidée par des architectes à Montpellier.
Les oeuvres sont visibles jusqu'au 16 juin à Montpellier.

L'an dernier, le festival avait attiré 18 000 visiteurs sur cinq 5 jours.
 

Sur le même sujet

Montpellier : 850 spécialistes des violences sexuelles et des outils de prévention

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer