Coupe de France de basket : les joueuses de Lattes-Montpellier remportent de peu leur cinquième titre

C'est une victoire sur le fil pour les basketteuses de Lattes-Montpellier. Samedi 24 avril, les Gazelles ont remporté la finale de la Coupe de France pour la 5e fois de leur histoire en battant 75-74 les Flammes de Charleville-Mézières à Paris. L'équipe se qualifie aussi pour l'Euroligue.

Les joueuses de Lattes-Montpellier ont remporté leur cinquième titre en Coupe de France.
Les joueuses de Lattes-Montpellier ont remporté leur cinquième titre en Coupe de France. © AURELIEN MORISSARD / MAXPPP.

C'est ce qu'on appelle revenir de loin. Opposées aux Flammes Carolo de Charleville-Mézières, les Gazelles ont remporté la finale de la Coupe de France 75-74 ce samedi 24 avril à l'AccorHotels Arena de Paris.

Elles décrochent ainsi le cinquième titre de leur histoire dans la compétition (après 2011, 2013, 2015 et 2016) et une place en Euroligue pour la saison prochaine. 

Grosse frayeur pour le BLMA

Favorites pour ce match, tout ne s'est pourtant pas déroulé comme prévu pour les joueuses de Lattes-Montpellier. Alors qu'elles maîtrisaient le rythme dans le premier quart-temps, elles ont rapidement été rattrapées par leurs concurrentes : à la mi-temps, l'écart n'était plus que de 5 points entre les deux équipes (45-40) alors que les Héraultaises détenaient une avance de 10 points quelques minutes plus tôt.

"En attaque, on est bien. Mais en défense, on leur laisse trop de paniers faciles et c'est ce qu'il va falloir corriger", déclare alors la meneuse Julie Allemand au micro de l'Équipe. 

Au retour des vestiaires, le début du troisième quart se révèle douloureux pour le BLMA, qui ne parvient pas à marquer pendant plusieurs minutes.

Les Gazelles reprennent l'avantage

Mais c'était sans compter l'énergie de Julie Allemand : inspirée avec deux paniers à trois points, la Belge de 24 ans permet finalement à son équipe de reprendre la main pour revenir dans la course.

On a eu des creux. Ce n'est pas le meilleur basket qu'on ait joué mais on s'en fout, on a le trophée.

Julie Allemand.

Au début du dernier quart-temps, Lattes-Montpellier et Charleville-Mézières sont au coude à coude (57-57). Mais les Gazelles font finalement la différence grâce à leur défense. La partie s'achève sur une faute offensive en leur faveur.

Lors d'une conférence de presse à l'issue du match, l'entraîneur du BLMA Thibaut Petit s'est félicité de ce résultat et a salué la performance des Flammes Carolo. "La qualité de l'adversaire était là. Sur une finale tout est possible, et là on partait vraiment sur du 50/50. Bravo à Charleville pour sa performance de ce soir. Cette équipe a énormément de talent", a-t-il conclu.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
basket-ball sport coupe de france