Des militants accrochent un drapeau de la Palestine et dégradent celui des Etats-Unis pour protester contre une "journée de Jérusalem" à Montpellier

Une plainte a été déposée après que des militants pro Palestine se sont introduits dans la Maison des relations internationales de Montpellier jeudi 13 juin. Ils ont dégradé du mobilier pour contester l'organisation de la traditionnelle journée de Jérusalem le 23 juin dans la ville.

Des militants des collectifs Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) et Urgence Palestine à l'intérieur de la Maison des relations internationales. Jeudi 13 juin dans l'après-midi, ils ont vandalisé du mobilier pour le moins symbolique : le drapeau des Etats-Unis et la plaque de jumelage avec la ville israélienne de Tibériade. Dans une déclaration postée sur X (ex-Twitter) hier soir, le maire de Montpellier Michaël Delafosse s'insurge : "Ces actes de violence sont inqualifiables. Je tiens à saluer la police pour son action, une plainte est déposée. La violence n’est pas acceptable !"

"La République ne peut supporter ce genre d'atteinte"

La préfet de l'Hérault, François-Xavier Lauch, a réagi également, en condamnant ces actions : "Les auteurs seront interpellés et poursuivis. Dans cette période particulière la République ne peut supporter ce genre d’atteinte."

Les militants BDS ont également accroché un drapeau de la Palestine sur la façade ainsi que des banderoles évoquant un "génocide" en Palestine. Ils dénoncent les relations entre la ville de Montpellier et l'État d'Israël. Cette année aura lieu la 46ème journée de Jérusalem, une cérémonie "politique" en soutien au sionisme, inacceptable à leurs yeux. Dans un communiqué, les militants demandent l'interdiction de l'événement, qui constitue selon eux "une incitation directe à la colonisation, au génocide du peuple palestinien et une apologie du crime de guerre."

Sur le fond de leurs revendications, le maire de Montpellier Michaël Delafosse répond via son compte X : "Montpellier œuvre au dialogue. Elle est jumelée avec Bethleem et Tibériade, elle souhaite le dialogue et la paix. Inlassablement, nous demandons la libération des otages détenus par le Hamas et le cessez le feu à Gaza. Montpellier œuvre au dialogue, au respect et la paix."

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité