Grève du 15 mars contre la réforme des retraites : manifestations, blocages, journée de mobilisation à Montpellier, Perpignan, Alès

Ce 15 mars est la 8e journée nationale de mobilisation contre le projet du gouvernement sur la réforme des retraites. Alors que députés et sénateurs tentent de s'accorder, en commission mixte paritaire, sur un texte de compromis, les syndicats appellent les salariés a être nombreux dans la rue... "jusqu'au retrait".

Les manifestants étaient encore nombreux dans les rues du Languedoc et du Roussillon, ce mercredi 15 mars.

Près de 10.000 à Montpellier et Perpignan, la préfecture des Pyrénées-Orientales en a recensé 4.500.
4 à 5.000 à Béziers, 3.000 à Alès, Narbonne, Carcassonne, 2.000 à Sète et 1.000 à Mende.

A Nîmes, la préfecture a compté 3.000 personnes, les organisateurs 15.000.

Voir le reportage de France 3 Occitanie.

16h30 : Après le défilé, 300 personnes ont poursuivi la manifestation jusqu'à la préfecture refusant la dissolution du cortège prévu devant les arènes.

15h30 : A Carcassonne, 3.000 manifestants dans les rues selon les organisateurs, 2.600 selon la police.

15h15 : Perturbations sur l'A9, à hauteur de l'échangeur N°37 de Narbonne-est. Les entrées et sorties de l'autoroute sont interdites et fermées à cause d'une manifestation.

14h30 : Des manifestants bloquent l'A75 à hauteur de Clermont-l'Hérault, dans les deux sens de circulation. Ils s'agit de grévistes de la direction interdépartementale des routes.

13h15 : Plus de 10.000 manifestants à Montpellier. Même participation, selon les syndicats à Perpignan.

13h00 : "Les jours heureux sont devant nous" de Fabien Roussel, devenus on veut de vieux jours heureux se distinguent dans le cortège des manifestants à Montpellier.

12h30 : forte mobilisation dans les rues de Montpellier. Fumigènes, banderoles et calicots sont de sortie. "On ne lâche rien, on reprend tout" annonce le slogan de la CGT.

12h00 : Margaux 30 ans, professeure des écoles manifeste à Alès car "c’est ces jours-ci que tout se joue. Je suis touchée par le nombre de retraités qui sont venus en solidarité avec les actifs et les cotisants actuels".

11h30 : Discours et prises de parole à Alès devant un grand nombre de manifestants et de drapeaux. 3.000 selon des observateurs.

11h15 : Agnès et sa fille Anaëlle défilent à Alès. Agnès est préparatrice en pharmacie, elle a 33 ans. Elle manifeste pour la génération qui suit. Même si la réforme passe en mode 49.3, elle continuera à manifester.

11h00 : A Montpellier, en musique, sous le soleil par 16°C, dans la joie et la bonne humeur. On danse contre la réforme des retraites... "jusqu'au retrait" !

10h45 : A Alès, dans le cortège, Anissa étudiante en lettres est contre la retraite à 64 ans. Elle prend l’exemple de son père qui est maçon. "Il ne pourra pas tenir jusque-là".

10h25 : La députée LFI de la 2e circonscription de l'Hérault soutient la journée d'action. Nathalie Oziol veut porter la colère des manifestants et la rendre publique.

10h15 : A Montpellier, les manifestants arrivent Place Zeus et se préparent pour le défilé.

9h50 : A Sète, blocus filtrant des élèves devant le lycée Paul Valéry. La proviseure explique sur Pronote : "les cours sont assurés par les non-grévistes et personne n’est empêché de rentrer".

9h30 : A Nîmes, répétition générale avant la manifestation à 14h30. Rassemblement devant la poste pour faire pression contre la fermeture annoncée. La coprésidente du comité de quartier Gambetta alerte «les habitants ont un sentiment d’abandon».

9h15 : Circulation perturbée à Perpignan sur l'A9 à cause d'une manifestation. La sortie Perpignan Sud N°42 est fermée.

8h45 : Rassemblement interprofessionnel devant la gare SNCF de Montpellier Saint-Roch. Cheminots et personnels de l'Education nationale se préparent pour le défilé qui partira de la place Zeus à 10h30.

7h30 : Blocage du marché Saint-Charles à Perpignan. La mobilisation des syndicats et des grévistes démarre à Perpignan avant la manifestation, place de Catalogne, à 10h30.

Voici un rappel des perturbations annoncées.

Les manifestations prévues

Dans l'Hérault

  • Montpellier : 10h30, Place Zeus,
  • Agde : 10h00 devant l’hôpital,
  • Bédarieux : 8h30, Rassemblement devant l’hôpital -10h30 : manifestation Maison des syndicats,
  • Béziers : 10h30, Bourse du travail,
  • Clermont : 11h00, Esplanade de la gare suivie de grillades,
  • Sète : 10h30, Place de la mairie.

Dans le Gard

  • Nîmes : 14h30,
  • Alès : 10h30 devant la gare,
  • Bagnols-sur-Cèze : 10h30, monument aux morts,
  • Uzès : 10h00, mairie,
  • Le Vigan : 18h00.

Dans les Pyrénées-Orientales

Perpignan : 10h30, place de Catalogne.

Dans l'Aude

  • Castelnaudary : 12h, Hôtel de Ville,
  • Carcassonne : 14h30, Square André Chénier,
  • Narbonne : 14h30, Parvis du théâtre.

En Lozère

Mende : 11h00, place Urbain-V.

Les transports en grève ?

Ce mercredi ne devrait pas être une "journée noire" dans les transports publics, avec moins de perturbations liées à la grève contre la réforme des retraites a indiqué le ministre des Transports Clément Beaune mardi matin.

"Je ne crois pas que ce soit une journée noire" mercredi, a souligné Clément Beaune. Il a concédé cependant que "quand on a une galère et qu'on a son train annulé, on considère toujours que c'est une journée noire".

"Ce sera moins pénalisant", "on ne sera pas dans les niveaux de perturbation des transports publics qu'on a connu lors des précédentes mobilisations", a poursuivi le ministre. A la SNCF, une grève reconductible a été lancée le 7 mars à l'appel de tous les syndicats de cheminots contre la réforme des retraites, et jusqu'à 80% des TGV avaient été annulés lors des journées de mobilisation précédentes.

Perturbations bus et tramways

A Montpellier, la Tam donne les informations suivantes pour ce mercredi 15 mars :

  • Les lignes 2, 3 et 4 de tramway et les lignes de bus desservant la Ville de Montpellier (6, 7, 8, 9, 10, 11, La Navette, 14, 15, 16, 17, 19, 51, 52, 53) circuleront selon les horaires "samedi",
  • Le service des lignes suivantes sera maintenu aux horaires habituels, soit "du lundi au vendredi" :
    • ligne 1 de tramway,
    • navettes Ovalie et Gare Montpellier Sud de France,
    • lignes de bus desservant les communes de la métropole : 18, 20 à 28, 30 à 36, 38, 40 à 44 et 46.

A Nîmes, le réseau Tango communique sur les perturbations suivantes : 

  • Les lignes T1, T2, T3, T4, 6, 7, 8, 9, 10, 14, 15, 16 circuleront en horaires "samedi),
  • Les autres lignes circuleront "normalement". Toutes les informations ICI.

Perturbation à la SNCF

La circulation des trains était encore "fortement perturbée" indiquait la SNCF ce mardi et il devrait le rester "sur la journée du mercredi 14 mars". 

En Occitanie, vous êtes invités à vérifier la disponibilité de votre train sur CE LIEN.

Perturbations attendues pour les avions

Dans le transport aérien, 20 % des vols devraient à nouveau être annulés sur l'aéroport d'Orly.

A Montpellier, vous pouvez vérifier ICI si votre vol est bien au départ,

A Nîmes, vous pouvez vérifier ICI si votre vol est bien au départ,

A Perpignan, vous pouvez vérifier ICI si votre vol est bien au départ.

Crèches et garderies

La ville de Montpellier a communiqué les perturbations attendues pour demain. Pas d'écoles fermées cette fois-ci puisque la grève a lieu un mercredi. 

Deux crèches et haltes-garderies seront tout de même totalement fermées : 

  • Crèche Les 7 nains
  • Halte Garderie Mary Poppin's

En raison d'une réduction du personnel, certaines crèches seront partiellement fermées :

  • Crèche La Petite Sirène
  • Crèche Agropolis

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité