Emmanuel Macron à Montpellier lundi pour parler sécurité

Le chef de l'Etat vient lundi à Montpellier pour un déplacement sur le thème de la sécurité du quotidien, a indiqué l'Elysée ce samedi. Emmanuel Macron, accompagné du ministre de l'Intérieur, visitera le commissariat central avant d'aller dans le quartier de la Mosson. 

La dernière visite du président de la République dans la région remonte au 5 novembre 2020 au Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, sur le thème de la sécurité et du terrorisme.
La dernière visite du président de la République dans la région remonte au 5 novembre 2020 au Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, sur le thème de la sécurité et du terrorisme. © GUILLAUME HORCAJUELO / POOL / AFP

Emmanuel Macron se rend lundi à Montpellier, avec le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, pour un déplacement sur le thème de la sécurité du quotidien, érigé comme l'une des priorités de l'exécutif pour la fin du quinquennat. C'est ce qu'a indiqué l'Elysée ce samedi.
 

Ce déplacement sera l'occasion d'illustrer sur le terrain les résultats de la politique de sécurité du quotidien qui vise à donner aux forces de l'ordre... les moyens d'accomplir leur mission au service de la population.

Communiqué de l'Elysée.

La sécurité au quotidien


Le président de la République visitera d'abord, à partir de 11H15, l'Hôtel de police de Montpellier, où il échangera avec des fonctionnaires de police. Il rencontrera ensuite les acteurs de terrain au centre social de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) de la Mosson, identifié comme "quartier de reconquête républicaine". La Mosson, qui reste "la Paillade" pour les Montpelliérains, fait partie de ces quartiers français où le sentiment d'insécurité serait plus fort.

Seront notamment abordés la prévention de la délinquance et le travail de ces acteurs pour favoriser le lien police-population, a précisé la présidence.

Le ministre de l'Intérieur a déjà été sollicité par la municipalité de Montpellier pour un renforcement des moyens, notamment une augmentation des effectifs des CRS.

Un thème porteur    

La sécurité, érigée en priorité de l'exécutif, reste identifiée comme l'un des talons d'Achille d'Emmanuel Macron, qui peine à investir ce terrain face à la droite, notamment dans un contexte de règlements de compte violents entre bandes pour lequel un plan de lutte doit être présenté début mai.

Selon les dernières études de l'institut Elabe, les électeurs citent l'emploi à 31%, le pouvoir d'achat à 31% également et la sécurité à 30% comme les thèmes qui compteront le plus dans leur choix à l'élection présidentielle de 2022.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique sécurité société emmanuel macron police