EXPOSITION. Deux célèbres toiles d'Edouard Manet prêtées au Musée Fabre de Montpellier

À l'occasion des 150 ans de la première exposition impressionniste à Paris, 178 tableaux ont quitté les murs du musée d'Orsay pour être admirés en province. Parmi eux, deux sont prêtés au musée Fabre de Montpellier. Deux œuvres majeures signées du peintre Edouard Manet.

Les deux toiles sont arrivées à Montpellier ce mardi 27 février 2024. Vous pourrez les découvrir à partir de ce samedi, jusqu'au 23 juin.

Il s'agit de deux chefs-d’œuvre du maître Manet, "Le Fifre" (1866) et le "Portrait d’Emile Zola" (1868).

A VOIR : le reportage de France 3 réalisé au Musée Fabre de Montpellier.

Le réalisme et l'amitié du portrait de Zola

Une dernière couche de protection ôtée et le tableau se dévoile enfin.

Émile Zola, portraituré par Édouard Manet en 1868, vient d'arriver à destination.

Les deux œuvres prêtées par le musée d'Orsay ont traversé la France sous haute surveillance. Deux jours de trajet en camion durant lesquels, Elise Lopez, convoyeuse, n'a pas quitté les caisses des yeux.

On doit vérifier que toutes les étapes de sécurité sont respectées et que les oeuvres ne sont ni déplacées, ni touchées par des personnes qui ne sont pas habilitées. Ces règles sont valables du départ du Musée d'Orsay jusqu'à l'accrochage ici à Montpellier.

Élise Lopez, restauratrice des cadres au musée d'Orsay.

Au milieu des visiteurs, les mystérieux colis se font une place, jusque dans la salle d'exposition. C'est ici que se joue l'étape la plus importante du voyage. Le constat d'état. Comme quelques jours plus tôt, à Paris.

Des précautions, à la hauteur de la valeur des toiles. Elles symbolisent les prémices de l'époque impressionniste.

C'est très émouvant car ce sont des pièces qui sont rarement prêtées tellement elles sont précieuses. Ici, elles vont pouvoir exprimer des choses nouvelles aux côtés d'oeuvres de Courbet ou Bazille

Maud Marron-Wojewodzki, conservatrice des collections modernes et contemporaines du musée Fabre

Une œuvre novatrice refusée au salon, il y a 150 ans...

Aujourd'hui, chef-d’œuvre de la peinture, "Le Fifre" réalisé en 1866 par Manet a pourtant été refusé par le jury de l'exposition de 1874 à Paris. Car trop novateur à l'époque et le thème était trop commun.

Le jury a reproché à Manet d'avoir adopté un grand format, qui donne à sa toile l'ampleur d'une peinture d'histoire, comme s'il s'agissait d'un personnage célèbre, alors que le portrait est celui d'un enfant inconnu.

Le Fifre est un tableau resté célèbre en raison de ses couleurs vives et contrastées. Il figure un jeune garçon debout, légèrement déhanché, jouant du fifre et vêtu de l’uniforme des enfants de troupe de la garde impériale de Napoléon III.

Dans cette salle du 2e étage du musée, elles rejoignent Gustave Courbet et Frédéric Bazille.

À découvrir au musée Fabre de Montpellier jusqu'au 23 juin 2024.