Fabrègues Football : les clubs amateurs se préparent à la Coupe de France, malgré les incertitudes liées au Covid 19

La Fédération Française de Football a autorisé la reprise des entraînements pour les clubs amateurs qualifiés en Coupe de France. Les rencontres du 6éme tour devraient se jouer dimanche 31 janvier, sauf contre-ordre lié au Covid 19. Exemple à l'AS Fabrègues, un vieil habitué de la Coupe de France.

Les entrainements ont repris pour l'AS Fabrègues
Les entrainements ont repris pour l'AS Fabrègues © N.Chatail FTV

La semaine dernière, la Fédération Française de Football a autorisé la reprise des entraînements pour les clubs amateurs encore qualifiés en Coupe de France. Les rencontres du sixième tour devraient se jouer le dimanche 31 janvier à midi, sauf contre ordre. Dans l'ex-Languedoc-Roussillon, cela concerne une dizaine de club. Il a donc fallu s'organiser rapidement, avec des joueurs qui ont un emploi ou poursuivent des études. Et prennant en compte les contraintes du couvre-feu, comme ici avec l'AS Fabrègues, un vieil habitué de la Coupe de France.

Reprise de l'entrainement

Les footballeurs de Fabrègues ont eu 10 jours pour préparer leur match de Coupe de France contre Castanet-Tolosan. Un casse-tête pour les entraîneurs, mais le club s'adapte.

Depuis un mois et demi, deux mois, on s'entraine sans préparer quoique ce soit ! On s'entraine pour se maintenir en forme, pour forger l'osmose collective, mais c'est très compliqué car les joueurs sont un peu moins motivés.

Laurent Scala, entraîneur AS Fabrègues

 

 " Les joueurs viennent à l'entrainement pour jouer, tandis que là, même si aujourd'hui il manque du monde, il y a quand même cette carotte de préparer ce 6ème tour, " poursuit Laurent Scala, l'entraineur de l'AS Fabrègues. 

 

 

Jouer en période Covid 

En une semaine, deux séances d'entrainement ont été rajoutées. Comme ce jeudi, mais à 16h, comme le couvre-feu les y oblige. En conséquence, seule la moitié de l'effectif est disponible. Ce n'est pas simple, mais l'équipe sait être souple. 
 

" Je ne travaille pas, donc du coup je n'ai pas de contrainte. Je suis un amoureux du football, donc venir ça ne me dérange pas ! " témoigne  le défenseur Yannis Derrar. " On languit de jouer, ça fait un moment qu'on ne joue pas. Travailler par groupe  de 6 joueurs, c'est un peu compliqué. Donc là, s'entrainer collectivement, c'est un plus ! " renchérit Yamin Benlefki, milieu de terrain 

 

L'effectif met donc les bouchées double pour être prêt le 31 janvier, date de la rencontre de Coupe de France. Mais d'ici là, l'AS Fabrègues doit également se soumettre à un protocole sanitaire strict.

" Le club a mis en place sur Fabrègues un infirmier le jeudi de 12h à 13h30, qui viendra tester tous ceux qui  le voudront, mais nous n'avons pas la certitude que les joueurs de Nîmes ou de Baillargues pourront venir à ce moment là, "  explique Jean-Luc Muzet, entraîneur adjoint AS Fabrègues.

Le club ne sait pas encore si le match aura bien lieu. Ou si la Coupe de France s'arrêtera là pour le monde amateur. Une seule certitude : la passion du ballon rond, elle, reste intacte. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport covid-19 santé société