Femme enceinte tuée par un chauffard à Montpellier : l'auteur présumé incarcéré

Suite au décès d'une jeune femme percutée par un véhicule dans la nuit du 20 au 21 septembre, une information judiciaire a été ouverte pour homicide involontaire agravé et destruction de preuve. / © Guillaume Bonnefont / Maxppp
Suite au décès d'une jeune femme percutée par un véhicule dans la nuit du 20 au 21 septembre, une information judiciaire a été ouverte pour homicide involontaire agravé et destruction de preuve. / © Guillaume Bonnefont / Maxppp

Suite au décès d'une jeune femme percutée par un véhicule à Montpellier, une information judiciaire a été ouverte pour homicide involontaire aggravé et destruction de preuve. Le procureur de la République avait requis le placement en détention provisoire pour les deux gardes à vue.

Par Olivier Le Creurer

Une femme enceinte de 23 ans a perdu la vie après avoir été percutée par un chauffard à Montpellier. La victime, qui devait accoucher dans moins d'un mois, a été fauchée alors qu'elle traversait sur un passage piéton : le véhicule roulait à une vitesse de 80 à 100 km/h sur une voie limitée à 50 km/h. L'accident s'est produit dans la nuit du 20 au 21 septembre aux alentours de minuit, sur l'Avenue de la Liberté. 
 

Excès de vitesse et voiture incendiée


Trois personnes avaient été placées en garde à vue. Le propriétaire du véhicule a été rapidement mis hors de cause. Le conducteur, le frère du propriétaire s'est présenté de lui-même samedi au commissariat. Le véhicule de marque allemande avait été retrouvé incendié sur la commune de Lavérune, près de Montpellier. Dimanche, les enquêteurs de la Sûreté départementale ont interpellé un 3ème homme qui aurait participé à la destruction de la voiture.

Ce lundi 23 septembre, le procureur de la République adjoint, Dominique Sié a ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire aggravé et destruction de preuve. Il a requis le placement en détention provisoire pour les deux hommes de 28 ans. Les deux hommes ont été mis en examen. Le conducteur présumé a été incarcéré. Le second a été placé sous contrôle judiciaire.
 

Originaire de Mayotte


Dimanche après-midi, la communauté Mahoraise est venue au chevet de la famille de Mayline Ali Nadhoir. Selon Mayotte 1ère, la jeune femme née le 31 octobre 1995 venait de passer toute l’après-midi chez son père qui vivait lui aussi à Montpellier depuis tout juste 7 mois. Mayline était arrivée à Montpellier en 2016 après son Bac obtenu à la cité du Nord à Mtsangadoua. Maman d’un garçon de 1 an et demi, elle avait arrêté les études en 2018 après une licence d’Histoire à la faculté des Lettres à Paul Valéry.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus