• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Festival de buts pour Montpellier, Nîmes s'incline

Montpellier s'impose face à Istres 38 à 27 mais Nîmes s'incline devant Chambéry 24 à 22

Par AG et AFP

video title

Handball : Nîmes s'incline 22 à 24 face à Chambéry

Chambéry a souffert pour s'imposer à Nîmes 24 à 22, vendredi lors de la 2e journée de D1 de hand.

Montpellier a réussi un nouveau festival offensif face à Istres (38-27) et impose déjà un rythme qui sera bien difficile à suivre pour ses poursuivants, au premier rang desquels Chambéry, qui a souffert pour s'imposer à Nîmes (24-22), vendredi lors de la 2e journée de D1 de handball.

 La semaine passée, Montpellier avait marqué 37 buts à Toulouse. Cela pourrait bien devenir le tarif maison. Avec un effectif à peine modifié à l'intersaison, les Héraultais sont mieux préparés que jamais, et il faudra être très fort pour les inquiéter sur le sol national.
 

Contre Istres, qui connaît un début de saison bien douloureux après avoir été châtié lors de la 1re journée par Dunkerque (28-19), les Montpelliérains ont très vite imposé la puissance de leur collectif. Après 20 minutes, ils menaient 13-9, et dix (!) joueurs avaient déjà marqué.
 

A la pause, le match était déjà plié. Mladen Bojinovic, Issam Tej et William Accambray (6 buts chacun) continuaient à se régaler en attaque, même si la défense montpelliéraine s'accordait quelques largesses, ce qui devait moyennement plaire à Patrice Canayer.
 

Chambéry n'a pas la même puissance de feu. Mais avec la rentrée du demi-centre bosnien Edin Basic (5 buts) et un Xavier Barachet (6 buts) en pleine possession de ses moyens, l'ensemble savoyard a de l'allure.
 

Nîmes a bien résisté, mais n'a jamais pu combler l'écart oscillant dès la première période entre deux et quatre buts. Cyril Dumoulin, le gardien de Chambéry, a mis en échec les tireurs gardois avec ses 20 arrêts, à commencer par son ancien coéquipier Guillaume Saurina (2 buts à 2 sur 9 aux tirs).
 

Mercredi, Saint-Raphaël, avec l'ancien pivot tchèque de Montpellier, David Juricek, très en vue, avait créé la première sensation de la saison, en s'imposant à Dunkerque (29-26), pourtant impressionnant lors de la première journée.

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus