Montpellier : augmenter le prix du paquet de cigarettes, dissuasif ou pas ?

Augmenter le prix du tabac pour réduire la consommation. C'est l'idée derrière la nouvelle hausse du prix du paquet, ce lundi 13 novembre. Mais à Montpellier, cette hausse de 30 centimes en moyenne est jugée peu dissuasive par les fumeurs. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cela n’aura sans doute pas échappé aux 16 millions de fumeurs en France. Le prix du paquet de cigarettes a augmenté ce lundi 13 novembre.

Une hausse variable selon les marques. Car c’est en fait les taxes payées par les cigarettiers qui ont augmenté : chaque cigarettier a plus ou moins répercuté cette hausse sur son prix de vente.

En moyenne, la hausse est d’environ 30 centimes. Les Marlboro, les plus vendues, sont passées de 7 à 7,30 €, les Camel de 6,90 à 7,20 €, et les Lucky Strike de 6,50 à 6,80 €.

Cette augmentation n’est que la première d’une longue série à venir. L’objectif du gouvernement est d’arriver à un paquet de cigarettes à 10 € en novembre 2020.

La prochaine augmentation, d’un euro cette fois, est prévue pour mars 2018.

Une mesure efficace ?


Avec ces hausses, qui provoquent la colère des buralistes, le gouvernement veut réduire la consommation de tabac. Mais pour la plupart des fumeurs rencontrés dans les rues de Montpellier, la mesure n’est pas vraiment dissuasive. Les fumeurs continueront de fumer, quel que soit le prix. Quitte à aller plus souvent acheter leurs cigarettes chez nos voisins…


Dans les rues de Montpellier, on pense surtout que la mesure n'est pas dissuasive. ©France 3 Occitanie


Retrouvez également le reportage de Delphine Aldebert et Thierry Will :