Meurtre de Montpellier : énervé, alcoolisé, il tire sur son “ami”

On en sait plus sur l'homicide d'un homme de 26 ans, samedi, dans le quartier de la Mosson à Montpellier. L'homme qui a été tué par balle était "visiblement un ami" de l'auteur présumé du tir mortel, selon les enquêteurs. Le suspect a été mis en examen pour "homicide volontaire".

Lors d'une conférence de presse organsiée ce lundi, Jacques-Philippe Redon, procureur de la République adjoint à Montpellier, a donné des précisions concernant les circonstances dans lesquelles un homme a été tué par balle, samedi matin, dans le quartier de la Mosson à Montpellier.

Enervé, alcoolisé


L'auteur présumé du tir mortel était accompagné de 2 femmes en boîte de nuit, dans la nuit de venredi à samedi. Il a une altercation avec des individus. Il sort ensuite de boîte de nuit très énervé et sous l’emprise de l’alcool. A ce moment, un "proche", un homme de 26 ans, les rejoint. Les 2 femmes et ce proche essaient de calmer l'auteur présumé, âgé de 24 ans.

Vidéosurveillance


Ils vont ensuite manger (tous les 4) dans un fast food de l’avenue de Barcelone, à Montpellier. A partir de ce moment, les enquêteurs ont des images de tout ce qu’il se passe à l'extérieur et à l'intérieur du fast food. Le meurtrier présumé "exhibe" d'abord l'arme.



 

Une affaire est "assez simple"


Dans le fast food, ce groupe de quatre personnes va "prendre des consammations dans une pièce annexe. C'est dans cette pièce annexe que se déroule le coup de feu.", explique Jacques-Philippe Redon, procureur de la République adjoint à Montpellier.

 

Le suspect a été mis en examen pour "homicide volontaire".
 

 

Quel est le mobile ?


D'ailleurs, l'auteur présumé du coup mortel a assuré aux enquêteurs que le tir était "accidentel". Les enquêteurs en doutent, d'autant que sur les images de vidéosurveillance, ils voient l’auteur présumé appuyer sur la détente à trois reprises avec une arme qui n'avait pas été retrouvée lundi soir. Le mobile reste malgré tout à déterminer. L’auteur présumé sera entendu plus longuement prochainement.
 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité