Homosexuels et syndicalistes agressés par des groupes d'extrême droite : une manifestation rassemble plusieurs centaines de personnes

Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans le quartier Boutonnet à Montpellier pour dénoncer des agressions de groupes d'extrême droite et notamment une agression homophobe le 1er juin 2024, lors de la fête des fanfares.

C’était une mobilisation prévue bien avant l'emballement du contexte politique. Un sursaut pour dénoncer les débordements dans le quartier des Beau-Arts lors de la fête des Fanfares : l'agression d'un syndicaliste par un groupuscule d'extrême droite.

Multiplication des agressions

"Dès le 1er juin, c'était absolument inacceptable que des camarades puissent être l'objet d'agressions dans la rue. On passe un cap : ce sont des groupes qui ne sont pas nouveaux à Montpellier. On n'avait jamais vu une agression d'une telle violence à Montpellier. Ça fait un moment que nous subissons des agressions dans nos locaux : tags, affiches arrachées, et même des intrusions dans des locaux militants... Des attaques physiques sur des militants, c'est la première fois qu'on voit ça", s'inquiète Marine Tregan, de l'Union syndicale Solidaires 34.

Des attaques physiques sur des militants, c'est la première fois qu'on voit ça.

Marine Tregan

'Union syndicale Solidaires 34.

Le même jour, une deuxième syndicaliste a été agressée l'après-midi ainsi qu'une femme homosexuelle durant la fête des Fanfares. Pour les manifestants, il était urgent de réagir face à la montée de la violence.

Ça craint. C'est historique. Ça fait peur.

Un manifestant

"Je ne comprends pas qu'on attise la haine à ce point. C'est tellement mieux de vivre dans une société solidaire", note une manifestante interrogée par notre équipe de reportage sur place.

Même si la mobilisation n'était pas prévue au départ suite aux nouvelles élections, les syndicats ont relancé l'appel à vote les 30 juin et 7 juillet prochains.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité