Près d'un millier de personnes étaient présentes ce dimanche 23 juin au meeting de Jean-Luc Mélenchon à Montpellier. Le chef de file de La France Insoumise s'est déplacé à Montpellier pour soutenir Nathalie Oziol et Sylvain Carrière, candidats LFI du Nouveau Front Populaire pour les prochaines élections législatives dans les 2 e et 8 e circonscriptions de l'Hérault.

Jean-Luc Mélenchon, le chef de file de La France Insoumise était en meeting ce dimanche 23 juin pour soutenir les candidats LFI investis par le Nouveau Front Populaire : Nathalie Oziol (sortante) dans la 2e circonscription de l'Hérault et Sylvain Carrière (sortant) dans la 8e.

Le RN dans le viseur

Près d'un millier de personnes étaient présentes au meeting organisé dans le quartier populaire de Celleneuve à Montpellier. Le chef de LFI a fustigé le rassemblement national, qualifié de "monstre raciste, incapable de répondre à quelque question que ce soit.", tout ce qu'il a à proposer "un beau gosse et du blabla" a poursuivi le leader de LFI.

SMIC à 1600 €

Jean-Luc Mélenchon a ensuite repris les grandes lignes du programme économique de la gauche : la hausse du SMIC à 1600 € si son parti est élu. Il a pris pour cela l'exemple de l'Espagne qui en augmentant le salaire minimum de 30 % a créé 640 000 emplois.

Selon le chef des Insoumis, cette hausse du pouvoir d'achat sera génératrice d'emplois, "d'impôts qui feront rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat pour relancer les services publics".

Il a aussi promis en cas de victoire d'abroger tous les décrets de la retraite à 64 ans.

Réponse aux critiques

Jean-Luc Mélenchon a répondu aux critiques entourant sa proposition de prendre la tête d’un gouvernement de gauche : "Il suffit que la bonne société s'attroupe et discute entre elles du style qui convient ou non, la moitié d'entre eux étant si souvent des ignorants eh bien je leur dis ceci : je ne renoncerai jamais à l'honneur d'être une cible comme le dit Cyrano de Bergerac", a-t-il lancé lors du meeting.

5 candidats LFI

Le Front Populaire, qui représentera l'union de la gauche lors des élections législatives des 30 juin et 7 juillet prochains, présente cinq candidats LFI, deux PS, une PCF et un Europe-Écologie les verts sur les neuf circonscriptions de l'Hérault.

Au premier tour de la présidentielle en 2022, Jean-Luc Mélenchon avait obtenu 40,73 % des suffrages à Montpellier devant Emmanuel Macron (22,45 %) et Marine Le Pen (12,43 %). 

Aux européennes, la liste LFI est arrivée en tête à Montpellier avec 24,18 % des suffrages devant le PS (19,61 %) et le RN (16,68 %). Dans l'Hérault, c'est le RN qui arrivé en tête  avec près de 35 % des voix Le PS en a recueilli 14,41 %, Renaissance 11,65 % et LFI (10,92 %).

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité