Cet article date de plus de 4 ans

Jean-Michel Bissonnet obtient une libération conditionnelle après 9 ans de prison

5 ans et 3 mois après son procès en appel à Carcassonne, Jean-Michel Bissonnet condamné à 20 ans de réclusion pour avoir organisé le meurtre de sa femme, vient d'obtenir sa remise en liberté conditionnelle. Il est en prison depuis le 23 mars 2008, date du meurtre de Bernadette Bissonnet.
Jean-Michel Bissonnet au procès - archives
Jean-Michel Bissonnet au procès - archives © F3 LR
A 72 ans, Jean-Michel Bissonnet, condamné à 20 ans de prison pour l'organisation du meurtre de son épouse en 2008, a obtenu, ce mercredi, sa libération conditionnelle.
Il était en prison dans le Lot-et Garonne.

Bissonnet libéré début mars

La Commission d'application des peines, siégeant à la prison d'Eysses, à Villeneuve-sur-Lot, où il est incarcéré, a statué en faveur de la libération conditionnelle, rendue possible par le jeu des remises de peine.

Le notable de Montpellier, habitant Castelnau-le-Lez, est en prison depuis mars 2008, pour avoir organisé le meurtre de son épouse Bernadette, avec son jardinier et un vieil ami, le vicomte Amaury d'Arcourt lui aussi libre.

Condamné à 30 ans de réclusion criminelle par les Assises de l'Hérault, puis à 20 ans en appel par la cour d'assises de l'Aude en 2011 à Carcassonne, Jean-Michel Bissonnet devrait être libéré début mars et porter un bracelet électronique durant un an.

durée de la vidéo: 01 min 01
Affaire Bissonnet : retour sur les faits ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société prison faits divers procès bissonnet