Lait maternel : le Covid fait chuter les réserves, le lactarium de Montpellier lance un appel aux dons

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon

Le lactarium de Montpellier tire la sonnette d'alarme. Les dons de lait maternel sont en forte chute, notamment à cause de la crise sanitaire.

Le lactarium de Montpellier est une banque de lait maternel et un centre de conseils et de soutien à l’allaitement maternel. Il est situé à l’hôpital Arnaud de Villeneuve du CHRU de Montpellier. L’équipe du lactarium de Montpellier est placée sous la responsabilité d’un médecin. Elle se compose d’un pédiatre, d’un cadre de santé, de puéricultrices et d’auxiliaires de puériculture et d’une consultante en lactation. Ses missions sont de promouvoir le don de lait, conseiller les mères, collecter, contrôler, pasteuriser et stocker le lait, assurer sa traçabilité et sa distribution dans les services de néonatalogie.

Mais en ce moment, les congélateurs se vident de plus en plus, c'est le constat que font les employés du lactarium de Montpellier depuis plusieurs semaines. Les dons de lait maternel sont en chute libre dans tout le pays. Une situation alarmante qui dure depuis un semestre déjà.

"On a du mal à faire remonter les stocks, à subvenir aux besoins des hôpitaux, à ceux des centres de néonatalité. On s'est rendu compte que la situation sanitaire a un impact sur les dons de lait. Les dons des mamans qui ont le Covid sont ajournés pendant au moins 15 jours", explique Corine Lena, coordinatrice du Lactarium Arnaud de Villeneuve.

VOIR notre reportage au lactarium de Montpellier.

Un lait indispensable 

Ce lait irremplaçable peut être destiné à des bébés nés à terme mais avec des troubles digestifs. Mais il est majoritairement affecté à des prématurés qui représentent environ 7 % des naissances chaque année. 

"Pour nous qui travaillons dans ces unités, le lait maternel est considéré comme un médicament indispensable pour ces bébés. Les bébés qui naissent grands prématurés, et notamment avant 32 semaines d'aménorrhée et en dessous d'un poids de 1,5 kilos à la naissance, ces bébés ont un système digestif immature et ne peuvent donc pas digérer le lait artificiel", détaille Pénélope Thaller, pédiatre au CHU Arnaud de Villeneuve.

Le Lactarium Arnaud de Villeneuve de Montpellier lance un appel aux dons. Vous pouvez les contacter au 04 67 33 66 99.