Législatives 2017 : dans l’Hérault, une circonscription compte 24 candidats

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.
Montpellier - Place de la Comédie - 2015.
Montpellier - Place de la Comédie - 2015. © F3 LR

La deuxième circonscription de l’Hérault compte 24 candidats. C’est presque un record en France. Un record en Occitanie. Le système de financement des partis politiques explique partiellement ce phénomène.

Sur les affiches du collectif « Ma voix », un miroir, où se reflète le citoyen qui s’apprête à voter. Le candidat est à son image, il a été tiré au sort dans la société civile, à Annecy. Des Montpelliérains sur les listes de « Ma voix » ont été, eux, tirés au sort pour candidater à La Rochelle.

Les 24 candidats en lice


Quasi-record

La deuxième circonscription de l’Hérault, à Montpellier, compte 24 candidatures. En France métropolitaine, seule Lille fait mieux. Pourquoi une telle affluence ? C’est notamment une affaire d’argent : « C’est une circonscription urbaine. Une circonscription où on peut faire campagne avec le tramway. Donc pour les petits partis qui essayent d’atteindre 1% de voix dans 50 circonscriptions et obtenir le financement de la vie politique pendant cinq ans, c’est idéal », explique Emmanuel Négrier, politologue.
durée de la vidéo: 02 min 04
Législatives 2017 : dans l’Hérault, une circonscription compte 24 candidats

Patrick Boot est un de ces petits candidats. Il représente les nouveaux écologistes du Trèfle et assume cette recherche de financement public : « Heureusement, on a un système électoral qui nous permet d’avoir le financement pour pouvoir faire passer des messages pendant ces élections, justifie-t-il. S’il n’y avait pas ça, il n’y aurait que deux partis qui parleraient pendant ces élections et ce ne serait plus la démocratie à la française. »

Financement

Mustapha Abdelli, candidat sans étiquette, se présente pour la première fois devant les électeurs. Sa motivation est très simple et ce n'est pas une question d'argent : « Les élus ont pris trop de distance par rapport aux citoyens, ça a creusé un fossé et une incompréhension entre eux, estime-t-il. Les élus ne sont pas assez présents dans les quartiers, au contact des citoyens. Il faut tenter de comprendre leurs problèmes. »

Qui de ces 24 candidats va tirer son épingle du jeu dans cette élection ? Réponse le 11 juin au soir.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.