MÉTÉO. Attention au retour du gel : quatre choses à faire pour éviter de perdre ses cultures

La fin de semaine pourrait être propice au retour du gel, dans le nord et l'ouest de l'Hérault, selon les prévisions. Un moment toujours redouté par les agriculteurs, qui peuvent perdre leur récolte en une journée. La Chambre d'agriculture délivre quelques précieux conseils.

Après la montée du mercure ces derniers jours et une vague de chaleur digne de l'été, les températures vont baisser d'ici à la fin de semaine. À compter du vendredi 19 avril 2024, il pourrait même geler dans l'ouest du département de l'Hérault, selon Météo predict. Un épisode qui présente un risque en arboriculture comme en viticulture, sur les parcelles les plus exposées. 

En lien avec la filiale de Météo France, la Chambre d'agriculture de l'Hérault publie une série de préconisations, sur le site dédié "Agri predict"

Ne pas travailler le sol 

La Chambre d'agriculture préconise de ne pas travailler le sol avant un épisode de gel. En effet, l'air dans le sol joue un rôle d'isolant et ralentit son réchauffement. Au contraire, le sol fraîchement retourné évapore son eau et retarde l'humidité, un facteur aggravant lors du gel, car elle augmente la sensibilité des bourgeons. Travailler une parcelle à la main peut ajouter 30 % d'humidité en plus au niveau des bourgeons.

Maintenir une légère humidité du sol 

Dangereuse dans le cas précédent, l'humidité peut néanmoins être un allié, dès lors qu'elle est maîtrisée. "Pour faciliter l'absorption de la chaleur, il est possible d'irriguer la culture pour rendre la captation de chaleur plus efficiente car l'eau est un très bon conducteur thermique", détaille Agri predict. Il faut toutefois veiller à simplement humidifier le sol et non pas le détremper. Ainsi humidifié, le sol se réchauffe et redistribue la chaleur plus rapidement.

Maintenir un couvert végétal le plus ras possible

La Chambre d'agriculture conseille vivement de tondre à ras, cinq jours avant le risque de gel. Surtout pour ce qui est de la viticulture, dans la limite du possible. Cela permet de créer une voile de protection autour du végétal. Un couvert inférieur à cinq centimètres peut réchauffer l'atmosphère de 0,6°. Au-delà de cinq centimètres, le gain de température peut aller jusqu'à 3°. 

Créer un léger voile de fumée au lever du soleil

C'est une astuce bien connue, surtout pour son aspect photogénique. Notamment utilisé en Bourgogne, autour des vignes, le brûlage de paille ou de ceps n'a pas qu'une visée esthétique. Ce type de protection s'effectue au lever du soleil et permet de limiter un réchauffement trop rapide de la plante au moment du lever du soleil. Ainsi, cette phase de brûlage permet de faire une étape entre la nuit et le jour, et surtout les températures qui en découlent.