JARDINAGE. Météo estivale, yoyo des températures, risques de gel, attention à vos plantations avant les Saints de glace

Week-end estival en vue ! Dans l’Hérault, le mercure devrait flirter avec les 30°C, samedi 13 avril. Les jardineries s'attendent à une importante affluence, mais attention à ne pas planter tout et n'importe quoi car la chaleur ne devrait pas durer : le thermomètre doit redescendre de 15 °C dès mardi prochain. Mieux vaut donc attendre après la mi-mai.

Avec les pluies abondantes de ces dernières semaines et l'arrivée de la chaleur et du beau temps, certains jardins explosent de couleur ! De quoi donner envie de se ruer dans les jardineries pour planter des arbres et des fleurs chez soi, mais attention : le froid sera vite de retour.

Et les jardiniers trop pressés pourraient le regretter car les Saints de glace, fêtés les 11,12 et 13 mai, peuvent faire des ravages.

Selon Serge Thibon, gérant d'une grande jardinerie à Lunel dans l'Hérault, il faut choisir.

"Soit on attend de passer les Saints de glace, soit on profite de la terre qui est meuble actuellement parce qu’il a beaucoup plu pour faire ses plantations. Il est vrai qu'une période de gel est annoncée sur la majeure partie de pays, mais dans le sud de France, on devrait y échapper".

Feu vert pour les vivaces et les plantes grasses 

Si vous optez pour vous lancer dans les plantations ce week-end, Serge Thibon vous conseille de privilégier les plantes grasses comme le diamant du désert et les vivaces, qui par opposition aux plantes annuelles, sont capables de vivre plusieurs années de suite et demandent assez peu d’entretien. 

"C'est le bon moment pour la sauge arbustive", affirme ce spécialiste des jardins. Bleues, roses, rouges, les sauges offrent de belles floraisons qui persistent pendant des mois.

La reine, c'est le dipladénia ! C'est la championne de la résistance au soleil et au manque d'eau et elle fait des fleurs tout l'été.

 Serge Thibon, géant d'une jardinerie à Lunel

Cette plante grimpante originaire du Brésil appartient à la même famille que le laurier-rose. Cultivé en tant que plante d’ornement, le Dipladenia se plait très bien en extérieur à la belle saison, en pot comme en pleine terre.

Selon Serge Thibon, elle connaît un joli succès depuis une bonne dizaine d'années auprès de ses clients dans l'Est héraultais.

Le bon moment aussi pour planter salades et plantes aromatiques 

Basilic, ciboulette, tomate, salade : on peut y aller, mais en douceur ! De petites gelées peuvent encore survenir la nuit, donc mieux vaut faire ses semis de salades et courgettes au chaud.

Pour les toutes jeunes plantes en pot, il est recommandé de les sortir à l'ombre d'abord, puis petit à petit, au soleil afin de les habituer à l'ambiance extérieure.

Idem pour les plantations d'arbres comme les palmiers et les oliviers : "On peut se lancer car le sol est chaud en ce moment", affirme ce professionnel des plantes. 

Arbres fruitiers : pas de précipitation

En revanche, pour Serge Thibon, il serait plus prudent de ne pas se lancer en ce moment dans les plantations de grands arbres classiques, tels que comme les mûriers, les platanes ou encore les arbres fruitiers.

"Il est préférable d'attendre le mois novembre pour les planter, afin qu’ils bénéficient des pluies de l’hiver et qu'ils refassent bien leurs racines pour repartir au printemps."

Quant à l'affluence dans les jardineries ce week-end, si on s'attend à voir arriver du monde, pour autant, ce ne devrait pas être la cohue non plus : "Depuis deux ans, on note une baisse de fréquentation partout, à cause de l’inflation et de la hausse des coûts de l'énergie. Les gens mettent la priorité dans la nourriture. Les fleurs, c’est secondaire. On est bien en dessous de la fréquentation de 2019", conclut ce chef d'entreprise du pays pescalune.