Mondiaux d’athlétisme au Qatar : “une catastrophe” pour le Montpelliérain Kevin Mayer

Kevin Mayer le 27 juillet 2019, lors de l'épreuve de lancer de disque du Championnat de France d'athlétisme / © ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Kevin Mayer le 27 juillet 2019, lors de l'épreuve de lancer de disque du Championnat de France d'athlétisme / © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Au Qatar, Kevin Mayer va tenter de décrocher un nouveau titre de champion du monde du décathlon, à partir du mercredi 2 octobre. Mais le sportif de Montpellier n’est pas venu très enthousiaste à Doha, en raison de la chaleur notamment, difficile à supporter pour les athlètes.
 

Par RD

Les Mondiaux d’athlétisme ont commencé vendredi 27 septembre à Doha, au Qatar, sous la chaleur. Des conditions loin d’être idéales pour les athlètes : Kevin Mayer, champion du monde en titre du décathlon (et recordman du monde), n’a pas caché sa colère à ce propos, évoquant aussi la faible affluence dans les tribunes du Khalifa stadium. "On voit tous que c'est une catastrophe, qu'il n'y a personne dans les tribunes, a déclaré le Montpelliérain, qui entrera en lice mercredi 2 octobre. La chaleur n'est pas du tout adaptée, il y a eu près de 30 abandons sur le marathon dames. C'est triste."

Il ajoute :  

Il faut laisser la place à la raison et plus se concentrer sur la passion sinon j'aurais boycotté ces Championnats.


"Je suis ici et je ne pense qu'à mon décathlon et pas à ce qu'il y a autour mais je n'en pense pas moins, a-t-il aussi déclaré. On n'a pas vraiment mis les athlètes en avant en organisant les Championnats ici, on les a mis en difficulté. A nous de ne pas faire les princesses et d'y arriver mais c'est sûr que l'on n'est pas du tout dans les bonnes conditions pour faire des performances."

 

28 abandons lors du marathon dames


Vendredi, le départ du marathon dames a été donné en pleine nuit, mais la chaleur n’en a pas moins été étouffante : environ 32 degrés et 73% d’humidité. Sur les 68 participantes, 28 ont abandonné. La dernière a fini à plus de trois quarts d'heure de la médaillée d'or.

Avant Kevin Mayer, le Français Yohann Diniz, champion du monde du 50 km marche avait lui aussi poussé un coup de gueule, dénonçant d’abord "du grand n’importe quoi", avant d’en rajouter une couche : "on nous prend pour des cons", a-t-il lancé en conférence de presse. Samedi soir, lors de son épreuve, le Champenois s’est avoué vaincu après 16 km, victime d’un gros coup de chaud.

Les épreuves du décathlon, à partir de mercredi, se dérouleront dans un stade climatisé. Kevin Mayer est le favori de l’épreuve, en forme comme en attestent ses records personnels récents sur 110 m haies (13’’55) et au poids (17,08 m).

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus