Montpellier aux couleurs de l’Afrique : le OFF du sommet international franco-africain

Mettre Montpellier aux couleurs de l’Afrique. C’est l’objectif du "OFF" qui accompagnera le 28ème sommet officiel Afrique-France prévu du 8 au 10 juillet 2021. Des évènements culturels, sportifs ou citoyens qui peuvent être imaginés jusqu’au 12 avril par les participants à l'appel à projets.

L'Afrique en lumière de juin à novembre prochain à Montpellier. Illustration
L'Afrique en lumière de juin à novembre prochain à Montpellier. Illustration © Sylvie BONNET

C’est la première fois que le sommet Afrique-France est organisé à Montpellier. La rencontre officielle durera 3 jours seulement, du 8 au 10 juillet prochain, mais la Métropole de Montpellier compte bien "déborder" largement du calendrier diplomatique pour proposer des rendez-vous dès juin et jusqu’en novembre afin de faire de cette rencontre internationale un évènement à la fois populaire, festif et citoyen.

Le sommet officiel

Ce 28ème sommet Afrique-Fance, d’abord prévu à Bordeaux, puis annulé en pleine pandémie de Covid, se tiendra finalement à Montpellier si la situation sanitaire le permet. Son thème : la ville et les territoires durables.

Organisé pour la première fois il y a près de 50 ans, en 1973, à Paris, ce temps fort de la diplomatie française avec le continent africain, a évolué au fil de la situation internationale.

Pompidou, Bokassa et Houphouët Boigny : 10 présidents africains pour le premier sommet post décolonisation en 1973 à Paris.
Pompidou, Bokassa et Houphouët Boigny : 10 présidents africains pour le premier sommet post décolonisation en 1973 à Paris. © AFP

Planifié alternativement en Afrique et en France, il a déjà été décentralisé par le passé à Biarritz, Cannes ou Nice. Mais c’est une première pour Montpellier.

Les chefs d'Etat très nombreux autour de Jacques Chirac lors du 24ème sommet à Cannes en 2007.
Les chefs d'Etat très nombreux autour de Jacques Chirac lors du 24ème sommet à Cannes en 2007. © AFP/Patrick Kavorik

Cette année, plutôt que les chefs d’Etat habituellement invités pour y participer, l’évènement se veut recentré sur les acteurs de la société civile : entrepreneurs, intellectuels, chercheurs, artistes, sportifs, pour poser un regard moins « diplomatique » sur la relation Afrique – France en valorisant les partenariats. Et sur le thème de la ville et des territoires durables, Montpellier devra séduire et montrer son ambition à s'impliquer dans ce partenariat avec l'Afrique. C'est toute la dynamique du sommet "OFF" qui commence à se mettre en place.

Un OFF pour faire vivre le sommet Afrique-France

J'ai proposé au chef de l'Etat et au ministère des Affaires étrangères l'organisation d'une programmation OFF de ce sommet pour faire vivre les initiatives culturelles, associatives, sportives, citoyennes" explique le maire de Montpellier dans un communiqué.

Je compte sur la mobilisation de tous les acteurs du territoire pour faire de ce sommet une réussite pour notre métropole, pour la France et pour l'amitié franco-africaine.

Michaël Delafosse, maire de Montpellier.

Une invitation à participer qui se traduit par un appel à projets ouvert aux associations et habitants de la Métropole Montpellier-Méditerranée. Les projets retenus pourront figurer dans le "village" du sommet ou parmi les différentes animations qui commencent à être organisées dans toute l’agglomération de juin à octobre prochain.

Un village de l’amitié franco-africaine

Ce  village  Afrique - France sera aménagé sur l’Esplanade Charles-de-Gaulle pendant la semaine du sommet. Un espace ouvert au grand public et qui devra refléter, dixit la municipalité de Montpellier,  l’esprit du sommet, pour découvrir "une Afrique jeune, créative, innovante, à travers les partenariats développés entre les sociétés civiles africaines et françaises dans le champ notamment des industries créatives et culturelles et du sport".

Une Afrique créative, à l'image de l'exposition organisée au MIAM de Sète en 2018.
Une Afrique créative, à l'image de l'exposition organisée au MIAM de Sète en 2018. © Sylvie BONNET

Les animations retenues dans l’appel à projets lancé par la municipalité de Montpellier pourront également être relayées dans les différentes communes et lieux culturels qui participeront au OFF sur une amplitude beaucoup plus large : de mai en novembre selon le calendrier imaginé par la Métropole.

Qui peut participer à l’appel à projet ?

Pour être éligibles à la labellisation et au subventionnement, les projets associatifs devront répondre à l'ensemble de ces conditions :

Les porteurs de projets non-associatifs (entreprises, établissements d’enseignement, etc.) sont invités à contacter la Métropole afin de faire connaitre leur projet d’événement : africa-france2021@ville-montpellier.fr.

Des projets « positifs »

La municipalité précise dans son communiqué qu’elle va accorder une attention particulière "aux évènements présentant des projets positifs, des initiatives encourageantes et des personnalités singulières qui contribuent à transformer par l’action, notre relation avec le continent africain".

Le festival AFRIK'ART propose dejà régulièrement à Montpellier une immersion dans l'art africain contemporain.
Le festival AFRIK'ART propose dejà régulièrement à Montpellier une immersion dans l'art africain contemporain. © Fédération artistique Afrique-France

L’ambition affichée est donc de "dépasser les représentations communes de l’Afrique comme continent des crises, pour valoriser l’engagement de la jeunesse et son esprit d’entreprise et d’innovation".

Festival "United States of Africa" à la Halle Tropisme

Du 3 au 18 juillet, la Halle Tropisme veut devenir durant deux semaines un territoire africain, une zone qui abat les frontières géopolitiques, artistiques ou linguistiques. Un véritable QG transafricain pluridisciplinaire. Les festivités débutent le samedi 03 juillet avec le concert de Yugen Blakrok, révélée par la B.O du film Black panther.  

Musiciens, plasticiens, penseurs, cuisiniers, entrepreneurs, danseurs, cinéastes… tous les créateurs invités auront en commun d’incarner l’Afrique d’aujourd’hui, multiple, complexe et créative.

Les créateurs africains à l'honneur à la Halle Tropisme de Montpellier début juilllet 2021
Les créateurs africains à l'honneur à la Halle Tropisme de Montpellier début juilllet 2021 © Halle Tropisme

"C'est une Afrique à 360° que nous présentons", explique Vincent Cavaroc, le directeur de Tropisme, "Une Afrique riche de 1000 initiatives issues d’un continent trop souvent mis à l’écart de la chaîne de l’innovation telle que pensée par les occidentaux" 

Nous avons beaucoup à apprendre de ce continent qui réinvente au quotidien la façon de créer, d’entreprendre et de construire des futurs possibles. 

Vincent Cavaroc, directeur Hall Tropisme et directeur éditorial du village du sommet

 

Des Africains de Montpellier "concernés" par le Sommet

"Ça me tient à coeur de participer à ce sommet" s'enthousiasme Valere Hounhanou, le président de la Fédération artistique Afrique-France. Ce Montpelliérain originaire du Togo et du Burkina-Faso a développé son association pour aider les jeunes talents africains en Art contemporain à percer et les accompagner jusqu'à ce qu'ils exposent en France.

Oeuvre du Burkinabé Saidou Dicko, soutenu par la Fédération artistique Afrique-France .
Oeuvre du Burkinabé Saidou Dicko, soutenu par la Fédération artistique Afrique-France . © S.Dicko

"Il y a les deux cultures en moi, et un lien très fort avec la France et Montpellier. Alors pour moi, c'est important de participer au projet autour du sommet. Pour mettre en avant ce que fait la jeune génération africaine grâce à un défilé, des expositions et une projection de films.

Valère Hounhanou. Psdt Fédération artistique Afrique-France

Une exposition de ces jeunes talents africains est dors et déjà programmée le temps du sommet à "la Serre", l'espace contemporain de l'Arbre Blanc à Montpellier.

" Je trouve ça génial que le sommet se passe ici !" renchérit Paco, de l’association AfricaTala.

On se sent concernés par cet évènement, on a envie de montrer à Montpellier que nous, on est là !

Paco. Association AfricaTala

 AfricaTala compte quelques 200 adhérents à Montpellier et n'a pas son pareil pour mettre de l'ambiance avec son ballet de danse africaine...

Ivoiriens, Burkinabés, Sénégalais, les 15 danseurs musiciens du ballet formé par l’association savent déjà qu’ils participeront au OFF : Ils organiseront un stage de danse africaine la semaine du sommet à la Maison pour Tous Albert Camus et devraient également proposer une animation à la Maison pour tous Léo Lagrange

Le ballet d'AfricaTala, pour faire vivre à Montpellier musiques et danses traditionnelles africaines.
Le ballet d'AfricaTala, pour faire vivre à Montpellier musiques et danses traditionnelles africaines. © AfricaTala

L’occasion pour AfricaTala de faire connaître la danse traditionnelle africaine mais aussi d’avancer sur son projet humanitaire : la construction d’un centre socio-culturel au Sénégal.

Affluence au sommet

On saura à la mi-avril si les associations et habitants ont été nombreux à saisir la balle africaine au bond pour proposer des animations. Un jury devrait ensuite choisir les projets retenus pour le OFF.
Malgré l’incertitude de la crise sanitaire, l’organisation du sommet Afrique-France pourrait être l’occasion de mettre en lumière et surtout de multiplier les liens entre Montpellier et le continent africain.

Quant à la fréquentation du sommet Afrique-France, elle ne devrait pas être négligeable…Lors de sa première programmation à Bordeaux, ses promoteurs annonçaient 3 millions d’euros de retombées économiques pour le territoire girondin.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
afrique international culture politique événements sorties et loisirs vie associative société solidarité