• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : le champion de taekwondo Omar El Yazidi peine à trouver une alternance

Pourtant soutenu par son président de club Karim Bellahcene, le champion de taekwondo Omar El Yazidi ne parvient pas à trouver une entreprise pour terminer ses études à Montpellier - Août 2018 / © France 3 Occitanie
Pourtant soutenu par son président de club Karim Bellahcene, le champion de taekwondo Omar El Yazidi ne parvient pas à trouver une entreprise pour terminer ses études à Montpellier - Août 2018 / © France 3 Occitanie

Athlète de haut niveau, ayant participé dernièrement au JO 2016, le champion de taekwondo Omar El Yazidi ne pourra pas continuer ses études à Montpellier en septembre s'il ne parvient pas à trouver une alternance. Il devra alors dire adieu à son projet et ses rêves olympiques. 

Par E.E / France 3 Occitanie

Décrocher un contrat en alternance s'avère parfois aussi difficile qu'obtenir un contrat à durée indéterminée. Et l'athlète Omar El Yazidi en a fait l'expérience...

Ce champion de Taekwondo a déposé près de 150 CV à des entreprises, mais ses recherches dans le secteur bancaires n'ont jamais abouti. "J'ai eu plusieurs entretiens mais que des échecs", confie-t-il. 
 

Un beau palmarès sportif


Pourtant le jeune homme de 23 ans détient un palmarès assez exceptionnel.

Après sa participation aux Jeux olympiques de Rio en tant que remplaçant, il fait aujourd'hui partie des 10 meilleurs athlètes de taekwondo au monde. 

Il est d'ailleurs considéré comme l'espoir national pour les prochains jeux à Tokyo.
 

"Étant sportif de haut niveau ou pas, pour l'instant je vous garantis que cela ne m'aide pas beaucoup", témoine-t-il. 

L'athlète n'a d'ailleurs reçu aucun soutien des collectivités dans sa recherche d'entreprise. "Si je n'arrive pas à trouver une entreprise, le taekwondo sera fini", affirme le jeune champion.
 

Le temps presse


"Il bénéficie d'un logement au Crous et d'une bourse donc s'il n'arrive pas à trouver une alternance tout sera remis en question", explique Karim Bellahcene, président du club de Montpellier Méditerranée Métropole Taekwondo. 
 

Le taekwondo, même au plus haut niveau, n'est pas une discipline rémunérée. Seul un contrat en alternance permettrait à Omar El Yazidi de financer sa troisième année d'étude en marketing. 

Il lui reste jusqu'en septembre pour trouver une entreprise. 
 
Montpellier : le champion de taekwondo Omar El Yazidi peine à trouver une alternance
Un BTS en poche Omar El Yazidi, athlète de haut niveau en taekwondo, voudrait poursuivre ses études en commerce et marketing. Pour étudier en alternance et ne pas payer les frais d'inscriptions, il doit impérativement trouver une entreprise d'accueil. - France 3 Occitanie - Caroline Agullo et François Jobard

Sur le même sujet

Collioure : une dizaine de personnes blessées par une fusée de feu d'artifice

Les + Lus