Montpellier : deux infirmières du CHU Lapeyronie agressées, les auteurs jugés en septembre

Publié le Mis à jour le

Dans la nuit de dimanche 14 au lundi 15 août, deux infirmières ont été agressées au CHU de Montpellier. Les auteurs présumés des faits, une mère et sa fille, devaient comparaître ce mercredi 17 août 2022 mais le procès a été reporté au 26 septembre.

Au service des urgences de Montpellier, deux infirmières ont été agressées vers minuit ce lundi 15 août 2022. Trois personnes issues de la communauté des gens du voyage sont venues à l'hôpital suite à une réaction allergique à une piqûre d'araignée sur une jeune fille de 17 ans.

La mère de 50 ans et son neveu d'une vingtaine d'années ont manifesté leur mécontentement face au délai de prise en charge. 

Coups et insultes envers les soignantes

Des insultes ainsi que des coups ont été adressés au personnel soignant. Les caméras de surveillance confirment les faits et une menace de mort aurait été proféré envers une infirmière : "Je vais te tuer." Choquées par la violence des événements, les deux infirmières ont porté plainte.

Les deux personnes majeures pénétraient dans un couloir réservé aux personnels hospitaliers, insultaient les deux personnels de santé et portaient des coups à une infirmière et poussaient au sol une aide soignante.

Jacques-Philippe Redon, procureur de la République adjoint à Montpellier

Six jours d'ITT et une comparution immédiate

Suite à l'incident, les deux infirmières agressées ont bénéficié de six jours d'incapacité temporaire de travail (ITT).

Quant aux auteurs présumées de l'agression, la mère a été placée sous contrôle judiciaire et le jeune homme d'une vingtaine d'année en détention provisoire. Ils sont poursuivie par le parquet de Montpellier pour "violences en réunion sur professionnel de santé ayant entrainé une ITT inférieure à 8 jours et menaces de mort sur professionnel de santé."

L'audience devait avoir lieu devant le tribunal de Montpellier ce mercredi 17 août à la mi-journée mais elle a été renvoyée au 26 septembre à la demande des deux parties.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité