Montpellier : une dizaine de familles avec enfants scolarisés expulsée

Huit familles avec enfants en bas âge, dont certains scolarisés dans les écoles du quartier, ont été expulsées ce matin du squat qu'elles occupaient depuis deux ans environ.

Des familles à la rue ce matin après leur expulsion du squat de la rue du Triolet à Montpellier.
Des familles à la rue ce matin après leur expulsion du squat de la rue du Triolet à Montpellier. © Thierry Lerche (Cimade Montpellier)

C'est en revenant de déposer leurs enfants dans les écoles du quartier que certaines mères ont vu la police arriver.

Thierry Lerche, coprésident de la CIMADE Montpellier

Les familles squattaient pour certaines les lieux depuis près de deux ans. 29 personnes (dont 12 enfants de 2 à 16 ans) se sont ainsi retrouvées à la rue mais apparemment "sans proposition de relogement ni en hôtel ni ailleurs" reproche Sophie Mazas, président de la Ligue des Droits de l'Homme 34. "Et aucune famille n'avait été prévenue d'une possible expulsion."

Plus encore selon Thierry Lerche (Cimade Montpellier), "lors d'une réunion cet été, la Préfecture avait assurée devant diverses associations présentes que ces familles ne seraient pas expulsées, contrairement à d'autres squats de Montpellier."

Interrogée par nos soins à propos de cette expulsion, la Préfecture ne nous a pour l'instant pas répondu.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie sdf société polémique