Montpellier : les entreprises de restauration touchées de plein fouet par le Covid

Les entreprises de restauration situées dans les zones d'activités souffrent du télétravail imposé dans les entreprises.Elles ont vu s'évaporer leur clientèle, composée de salariés qui ne viennent plus travailler dans ces quartiers.
© France3 LR
Depuis 4 ans, deux frères sont aux fourneaux de ce restaurant du quartier du Millénaire. Mais depuis le déconfinement, Nicolas Bastide est tout seul en cuisine, au service et en livraisons.

" Mon frère a dû partir, on ne gagne pas assez d'argent pour payer deux salaires. Avant le Covid on faisait 20 livraisons par jour, aujourd'hui 3, " explique Nicolas Bastide, restaurateur. " Comme c'est un quartier d'affaires, ma clientèle, c'est les salariés. Si il n'y a pas de salariés, je ne travaille pas."

En cause, le  télétravail, revenu en force avec le passage de l'Hérault en zone rouge à la fin du mois d'août. Comme dans l'entreprise de ces habitués.

" Une partie des salariés sont en télétravail, ça permet de garder les distances. D'autres sont sur place et déjeunent aux alentours " témoigne ce client. 

Résultat : 30 couverts en moyenne par jour, contre une soixantaine avant le coronavirus.

Le constat est le même partout. La fréquentation des restaurants de cette zone d'activité a baissé de moitié. Comme dans cette enseigne qui a pourtant une clientèle de fidèles.

D'habitude, on travaille bien, surtout en septembre, avec de nouveaux clients. Là, si on continue, on va faire la moitié de notre chiffre d'affaires

 Isabelle Pera, restauratrice

durée de la vidéo: 02 min 51
Montpellier : le télétravail plombe les restaurants qui vivent avec les salariés d'entreprise ©France 3
Le couple de restaurateur touche 1500 euros par mois d'aide gouvernementale. Elle est attribuable jusqu'en décembre. Mais la crise devrait durer au moins jusqu'en mars, selon la chambre de commerce et d'industrie de l'Hérault. Son président appelle donc les pouvoirs publics à prendre des mesures différenciées pour chaque secteur d'activité.

" Tout ces chiffres d'affaires qui sont perdus, on est en train de les recenser depuis début septembre pour parvenir à être force de propositions au niveau de l'Etat. A nous de répondre par un dispositif adapté " assure André Deljarry, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Hérault.
 
Et il y a en effet urgence pour ces restaurateurs des zones d'activités, inquiets à l'heure où le gouvernement préconise à nouveau le travail à distance pour limiter les contacts.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie alimentation entreprises