• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : les habitants de la Mosson devant la CPAM pour dénoncer un risque sanitaire

Les habitants de la résidence Saint-Guilhem du quartier de la Mosson à Montpellier ont manifesté devant la CPAM pour dénoncer les conditions dans lesquelles ils vivent - 21 mars 2018 / © France 3 - Enrique Garibaldi
Les habitants de la résidence Saint-Guilhem du quartier de la Mosson à Montpellier ont manifesté devant la CPAM pour dénoncer les conditions dans lesquelles ils vivent - 21 mars 2018 / © France 3 - Enrique Garibaldi

Une vingtaine d’habitants de la résidence Saint-Guilhem dans le quartier de la Mosson à Montpellier a manifesté devant la Caisse d’Assurance Maladie. Ils veulent dénoncer les pathologies à répétition dont souffrent leurs enfants, à cause du manque d’isolation des logements.
 

Par Joane Mériot

C’est habillé d’une blouse blanche et d’un stéthoscope que la vingtaine d’habitants de la résidence Saint-Guilhem dans le quartier de la Mosson à Montpellier a manifesté devant la CPAM.
 

Des maladies à répétition 


Une manifestation pour dénoncer les pathologies à répétition dont sont victimes leurs enfants, à cause notamment du manque d’isolations de leurs logements :  

On recense beaucoup de bronchiolites, des angines à répétition des rhumes, des nez qui coulent à cause du froid justement, mais aussi des irritations oculaires, ce sont toutes les maladies liées aux pathologies hivernales en fait, et cela est due aux systèmes d’isolations de nos logements vraiment, confie Leïla, habitante de la résidence.


Faire plier le bailleur social


Cette résidence du Saint Guilhem est située dans le quartier de la Mosson et elle est composée de 112 logements appartenant à Erilia, une société du Groupe Habitat en Région, acteur HLM privé en France.

Si les habitants ont décidé de manifester ce jour, c’est parce qu’à plusieurs reprises, ils ont contacté l’agence Erilia, la seule réponse qui leur a été donnée est une intervention au cas par cas alors que c’est une approche globale que veulent ces habitants. De plus, selon eux, l’agence Erilia a fait un courrier dans lequel il est dit que l’entreprise privée attend l'argent publique de la rénovation urbaine pour agir.

De notre côté, nous avons essayé de contacter l'agence, pour l'instant aucune réponse ne nous a été faite.

Le coût des médicaments supérieur au coût des travaux 


Aujourd’hui si ces habitants sont devant la CPAM, c’est pour montrer que le coût des travaux d’isolations est moins élevé que la facture des maladies de leurs enfants :

Pourquoi devant la sécurité sociale, c’est parce que tous cela ça a un coût, nous on s’épuise vraiment, nos enfants tombent malades et le problème c’est que la sécurité sociale participe à tous cela. Nous ce que l’on veut c’est qu’elle nous chiffre le coût pour nos enfants et pour nous-mêmes et qu’elle l’envoie à Eredia. Aujourd’hui je pense que la facture des maladies de nos enfants est plus élevée que le coût des travaux d’isolations, nous dit Leïla. 

Sur le même sujet

L'asperge de Camargue est arrivée

Les + Lus

Les + Partagés