• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier lance le MoCo, le projet “Montpellier Contemporain” avec la styliste Vanessa Bruno

Montpellier - l'hôtel Moncalm futur site majeur du MoCo - avril 2017. / © F3 LR
Montpellier - l'hôtel Moncalm futur site majeur du MoCo - avril 2017. / © F3 LR

Le maire DVG de Montpellier Philippe Saurel a annoncé ce mercredi, la nomination de la styliste Vanessa Bruno à la présidence de l'Etablissement public gérant le projet du MoCo, "Montpellier Contemporain". Il entend faire de la ville, une place forte internationale de l'art contemporain dès 2019.

Par Fabrice Dubault

Le MoCo

Le MoCo, le "Montpellier Contemporain" est une structure qui va marcher sur 3 pieds : l'Ecole des Beaux Arts, La Panacée et le dernier né, l'Hôtel de Montcalm.
La Métropole veut maîtriser toute la filière professionnelle de l'art, de la formation des étudiants à l'expo, en passant par la production.

L'Hôtel de Montcalm, situé au centre ville, va donc être rénové du sol au plafond pour devenir, à terme, un lieu accessible à tous.
Il faudra bien un an de travaux pour aménager le bâtiment, la cour et le jardin. Le coût du chantier est estimé à plus de 22 millions d'euros. L'ouverture au public est prévue en juin 2019.

Montpellier : le projet "Montpellier Contemporain" avec la styliste Vanessa Bruno est lancé
Le maire DVG de Montpellier Philippe Saurel a annoncé ce mercredi, la nomination de la styliste Vanessa Bruno à la présidence de l'Etablissement public gérant le projet du MoCo, "Montpellier Contemporain". Il entend faire de la ville, une place forte internationale de l'art contemporain dès 2019. - F3 LR - Reportage : I.Bris et B.de Tugny


La styliste Vanessa Bruno nommée à la tête du MoCo

"Elle saura apporter son regard singulier, propre à son statut de créatrice et à son expérience de femme et d'entrepreneuse pour contribuer à la construction du MoCo et à son rayonnement", a estimé lors d'une conférence de presse Philippe Saurel, à propos de la créatrice de mode.

"J'espère pouvoir apporter un regard différent, celui d'une femme travaillant dans la mode et voyageuse, une ouverture sur le monde et peut-être une sensibilité autre", a souligné Vanessa Bruno, qui présidera l'Etablissement public de coopération culturelle (EPCC).

Montpellier : De gauche à droite : Vanessa Bruno, Philippe Saurel, Philippe Chiambaretta, Nicolas Bourriaud, Sonia Kerangueven - 5 avril 2017. / © F3 LR I.Bris
Montpellier : De gauche à droite : Vanessa Bruno, Philippe Saurel, Philippe Chiambaretta, Nicolas Bourriaud, Sonia Kerangueven - 5 avril 2017. / © F3 LR I.Bris

L'architecte Philippe Chiambaretta va réhabiliter l'hôtel de Montcalm


Il a notamment dirigé pendant une dizaine d'années à Paris les activités internationales du "Taller de Arquitectura" (atelier d'architecture) du catalan Ricardo Bofill, sera de son côté chargé de la réhabilitation de l'hôtel de Montcalm afin de faire de cet élégant bâtiment du 19e siècle le "quartier général" de l'art contemporain dans la ville.

L'architecte a expliqué vouloir "créer une contre-scène culturelle dans le sud pour rompre avec le centralisme culturel français sans toutefois reproduire la recette Bilbao du grand vaisseau spatial tombé du ciel à grand renfort de spectacle architectural", comme la tour de Frank Gehry actuellement en construction à Arles dans les Bouches-du-Rhône. 
L'architecte veut donc "réveiller" l'hôtel Montcalm qui devait initialement accueillir un musée avorté "de l'Histoire de la France et de l'Algérie". Il veut notamment y créer un "jardin magique" et une "cour des fêtes".

L'historien, commissaire d'exposition et critique d'art Nicolas Bourriaud dirige depuis fin 2015 le projet multi-sites Montpellier Contemporain (MoCo), qui doit voir le jour d'ici juin 2019.

L'EPCC concrétisera dès juillet 2017 l'institution qui rassemblera la Panacée, l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Montpellier et l'Hôtel Montcalm. L'objectif affiché est de maîtriser toute la filière professionnelle de l'art, depuis la formation des étudiants jusqu'à l'exposition des oeuvres en passant par la production et la médiation de l'art contemporain.

Avec ce projet, l'ambition du maire et président de la métropole est de "faire de Montpellier une destination culture à l'international".

A lire aussi

Sur le même sujet

Générac : le feu est éteint, 488 hectares brûlés

Les + Lus