Blocage des lycées à Montpellier : 18 interpellations

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emma Derome .

Un feu de poubelle a bloqué les voies de la ligne 3 du tramway à Montpellier, lundi 10 décembre, devant le lycée Jules Guesde, où les lycéens ont organisé un barrage filtrant. Six lycées ont été bloqués à Montpellier, 18 personnes ont été interpellées.

Les blocages des lycées continuent ce lundi 10 décembre à Montpellier. Ce matin, des débordements ont surtout été observés rue de Lodève, aux alentours du lycée Jules Guesde, où de jeunes casseurs se sont joints aux lycéens.



Un groupe de jeunes a en effet mis le feu à des poubelles sur les voies de la ligne 3 du tramway, vers 9 heures, devant l'établissement. Le trafic a donc été interrompu dans les deux sens entre Saint-Denis et Hotel du Département.

 



À 11h30, le trafic a été rétabli à la suite de l'intervention des pompiers, qui ont éteint les flammes, ainsi que de la police municipale casquée et de la CDI (compagnie départementale d'intervention), dépêchées sur place pour maintenir l'ordre.



Une personne au moins a été interpellée sur place, selon nos sources. Plusieurs médias locaux font état d'une dizaine d'interpellations. Selon la DDSP (direction centrale de la sécurité publique), une jeune fille a été frappé par des casseurs, après avoir tenté d'éteindre un feu de poubelle rallumé.

 

18 interpellations

Un barrage filtrant pacifique a également été organisé ce matin devant l'établissement par les lycéens, qui ont pris la pause, désormais tragiquement connue, des lycéens de Mante-la-Jolie, à genoux et les mains derrière la tête.

 

Dix-huit interpellation ont eu lieu sur les six établissements qui ont été touchés par les blocages à Montpellier et dans les alentours, selon la DDSP (Jean Monet, Jules Ferry, Mermoz, Pierre Mendes France, Champollion (Lattes) et Jules Guesde).



Devant le lycée Mermoz, la ligne de tramway 4 a également été bloquée une partie de la matinée.



Selon l'académie de Montpellier, une trentaine d'établissements de l'académie a fait l'objet de tentatives de blocages ce matin. La rectrice a lancé un appel au calme.

 

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité