• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Montpellier : les mères du Petit Bard poursuivent leur combat pour la mixité sociale

Depuis 2015, les mères du Petit Bard se battent contre la ségrégation scolaire dans leur quartier défavorisé. Et leur combat pour la mixité s'est poursuivi aujourd'hui, avec la venue d'un sociologue qui a travaillé sur cette question. Et un débat à la faculté d'éducation de Montpellier / © F3LR S. Djian
Depuis 2015, les mères du Petit Bard se battent contre la ségrégation scolaire dans leur quartier défavorisé. Et leur combat pour la mixité s'est poursuivi aujourd'hui, avec la venue d'un sociologue qui a travaillé sur cette question. Et un débat à la faculté d'éducation de Montpellier / © F3LR S. Djian

Depuis 2015, les mères du Petit Bard se battent contre la ségrégation scolaire dans leur quartier défavorisé. Et leur combat pour la mixité s'est poursuivi avec la venue d'un sociologue qui a travaillé sur cette question. Et un débat à la faculté d'éducation de Montpellier.
 

Par Josette Sanna

C'est leur combat, quasiment une obsession. Depuis 2015, des parents d'élèves du Petit Bard luttent pour que leurs enfants étudient sur les mêmes bancs d'école que des enfants d'employés ou de cadres moyens. 
 

 "On reste mobilisés et déterminés à trouver des solutions pour lutter contre la ségrégation scolaire. Ca ne peut pas changer du jour au lendemain mais on ne baissera pas les bras", Fatiha Aït Alla, Membre du collectif des parents du Petit Bard Pergola



Aujourd'hui, ces parents rencontrent Choukri Ben Ayed, un sociologue qui planche depuis des années sur la ségrégation scolaire. Et qui dénonce l'inertie des pouvoirs publics, au Petit Bard comme un peu partout en France.
 
"Il  s'agit d'un secret de polichinelle et d'un point de vue statistique on peut démontrer cette ségrégation.

La question est de savoir si tout le monde est déterminé à agir dans le même sens et à faire un travail de fond ou pas pour lutter contre cette ségrégation" précise Choukri Ben Ayed, sociologue à l'Université de Limoges


Ce mardi, le collectif organisait une rencontre ouverte à tous sur le thème de la mixité. Dans un lieu symbolique, la faculté d'enseignement de Montpellier. Pour faire passer leur message : on ne lâche rien.
 
La lutte pour la mixité des mères du Petit Bard
Depuis 2015, les mères du Petit Bard se battent contre la ségrégation scolaire dans leur quartier défavorisé. Et leur combat pour la mixité s'est poursuivi aujourd'hui, avec la venue d'un sociologue qui a travaillé sur cette question...Et un débat à la faculté d'éducation de Montpellier


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus