Montpellier : des parents du quartier du Petit Bard veulent voir Emmanuel Macron

Des parents du quartier populaire du Petit Bard à Montpellier, récemment cités en exemple par Emmanuel Macron, refusent de servir de "faire-valoir". Ils veulent être reçus par le président ce mercredi lors de sa venue à Montpellier. Seront-ils entendus ? Peu probable, le Président repart dès 13h.
Graffiti en hommage à l'action des Mères du Petit Bard, à Montpellier.
Graffiti en hommage à l'action des Mères du Petit Bard, à Montpellier. © François Jobard, France 3 Occitanie

L'association des parents du Petit Bard-Pergola, qui lutte pour la mixité scolaire et sociale, a été citée par Emmanuel Macron le 22 mai lors d'un discours sur les banlieues.

Elle a "demandé une audience au Président de la République de passage à Montpellier", a-t-elle indiqué à l'AFP mardi soir. "Nous n'avons toujours pas eu de réponse", s'étonnent ces parents d'élèves.

"Parler des Mères du Petit Bard" relevait-il pour le président d'un "effet d'annonce", d'une stratégie de "communication", ou "y-a-t-il une réelle volonté politique de s'impliquer dans les quartiers pour y améliorer les conditions de vie et le climat ?", s'interrogent-ils.


"Nous ne sommes pas un faire-valoir pour parler des quartiers et sommes bien décidés à continuer à nous mobiliser pour inscrire tous les enfants dans leur République", conclut le collectif, réclamant "des mesures concrètes".

Emmanuel Macron est ce mercredi à Montpellier à l'occasion du congrès de la Mutualité française. De 9h à 13h, selon le programme officiel.
Dans son discours du 22 mai consacré aux banlieues, M. Macron s'était souvenu de sa venue à Montpellier lors de la campagne présidentielle.
Il avait ainsi mentionné "celles qui (lui) ont appris les choses qui (l)'ont inspiré sur beaucoup de politiques, les associations de mamans d'un certain quartier. A Montpellier, à la Paillade et au Petit Bard".

durée de la vidéo: 02 min 08
Montpellier : Emmanuel Macron en visite a participé au 42e congrès de la Mutualité Française ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative société politique éducation