Les profs en grève mobilisés à Montpellier offrent du café aux candidats au bac

Des enseignants opposés à la réforme du Bac ont offert café et gâteaux aux lycéens ce lundi matin devant le Lycée Mermoz de Montpellier. Une manière de leur souhaiter "bonne réussite" malgré ce mouvement de grève, synonyme de stress pour nombre de candidats. / © V:Banabéra/FTV
Des enseignants opposés à la réforme du Bac ont offert café et gâteaux aux lycéens ce lundi matin devant le Lycée Mermoz de Montpellier. Une manière de leur souhaiter "bonne réussite" malgré ce mouvement de grève, synonyme de stress pour nombre de candidats. / © V:Banabéra/FTV

Des enseignants en grève ont accueilli les candidats au bac avec des boissons chaudes et des gâteaux, à 7 heures devant le Lycée Mermoz de Montpellier, en ce premier jour du Bac 2019. Malgré leur mouvement, ils se veulent bienveillants envers les élèves. 

Par Isabelle Bris

Des syndicats d'enseignants ont appelé à la grève de la surveillance pour le premier jour du bac : du jamais vu depuis 16 ans !

Ils protestent contre la réforme du bac prévue en 2021. L'intersyndicale regroupe le Snes-FSU, premier syndicat chez les enseignants du secondaire, SUD-Education, la CGT, le Snalc. 


Les candidats aux épreuves de philosophie pour les terminales générale et technologique et de français pour les élèves premières ont donc de quoi stresser un peu plus. 
 

On avait pas besoin de çà !!! 


ont affirmé à notre équipe France 3 Occitanie plusieurs jeunes candidats à l'épreuve de Philosophie devant le Lycée Mermoz de Montpellier.

Dans cet établissement, un tiers des 90 surveillants était en grève mais l'administration ayant eu le temps d'anticiper, les épreuves ont pu se dérouler sans incidents.
 
Montpellier : Les profs en grève mobilisés offrent du café aux candidats au bac
Des enseignants en grève ont accueilli les candidats au bac avec des boissons chaudes et des gâteaux, à 7 heures devant le Lycée Mermoz de Montpellier, en ce premier jour du Bac 2019. Malgré leur mouvement, ils se veulent bienveillants envers les élèves. - F3 LR
 

Café et gâteaux


Ce lundi à 7 heures, ces profs grévistes ont accueilli les candidats à l'épreuve de philo avec des boissons chaudes et des gâteaux, devant ce lycée de Montpellier, mais rares sont les candidats qui ont pris le temps de s'arrêter pour en profiter.

Malgré leur mouvement, les enseignants en grève se veulent bienveillants envers les élèves à qui ils souhaitent sincèrement de réussir leurs épreuves.
 
© V.Banabéra/FTV
© V.Banabéra/FTV
 
Et à la sortie de l'épreuve... on discute philo !
Parmi les sujets, celui-ci de circonstance, en séries technologiques "Les lois peuvent-elles faire notre bonheur ?" Les séries littéraires se sont quant à elles demandées : "est-il possible d'échapper au temps ?" Aïe !
 


Mobilisation à Montpellier, Nîmes, Carcassonne


Les enseignants en grève se rassembleront plusieurs fois dans la journée, à Montpellier place de la Comédie notamment et en début d'après midi devant d'autres lycées où les candidats passent le bac Français.

Des actions similaires sont en cours dans les grandes villes de la région.

A Nîmes, une petite centaine d'enseignants s'est regroupée ce matin devant le lycée Hemingway avant d'aller défiler en ville. Les grèvistes qui répondaient à l'appel des syndicats CGT, SUD ou encore SNES FSU n'ont pas perturbé le déroulement des épreuves.

Ils ont distribués des tracts aux automobilistes mais sans bloquer la circulation. Leur cortège a pris la direction de la préfecture du Gard:
 
A Nîmes, les enseignants en grève contre la réforme du Bac défilent dans la rue / © E.Felix/FTV
A Nîmes, les enseignants en grève contre la réforme du Bac défilent dans la rue / © E.Felix/FTV
 

Mouvement symbolique


Les enseignants en grève affirment ne pas avoir l'intention de perturber le déroulement des épreuves. Leur action est plutôt "symbolique", car ils savent que l'administration a eu le temps de se retourner et de trouver des surveillants.

Ils protestent contre cette réforme parce qu'ils estiment qu'elle va instaurer un bac "local", dont la valeur dépendra du lycée dans lequel le jeune aura effectué sa  scolarité, et s'attendent à  une explosion d'évaluations via le contrôle continu.

 

    Les épreuves vont se passer normalement,



a répété encore une fois le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, ce matin sur France Inter, qui estimait que ce mouvement devrait être faiblement suivi, "autour des 5% de grévistes".

Des remplaçants supplémentaires sont prévus dans les 4.635 centres d'examen.
 

Plus de 80% de réussite


Les résultats du bac 2019 seront connus le 5 juillet et les rattrapages se dérouleront jusqu'au 10 juillet.

Depuis 2012, le taux de réussite dépasse les 80%. En 2018, 88,2% des candidats ont obtenu le diplôme.
Dans cette génération, un jeune sur cinq, âgé de 18 ans, n'avait pas le bac en 2018.

 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus