Rémi Gaillard “pose un ultimatum” à la SPA de Montpellier au sujet des dons

Rémi Gaillard enfermé dans une cage du refuge SPA de Montpellier - 13 novembre 2016 / © F3 LR
Rémi Gaillard enfermé dans une cage du refuge SPA de Montpellier - 13 novembre 2016 / © F3 LR

Cela fait maintenant plus d'un mois que Rémi Gaillard a quitté sa cage à Montpellier. Enfermé pendant 4 jours et 4 nuits, il avait récolté plus de 200.000 euros de dons pour la SPA de la cité héraultaise. C'est justement l'utilisation de cette somme qui pose problème aujourd'hui.

Par Zakaria Soullami


Sorti de sa cage de la SPA de Montpellier le 15 novembre dernier, Rémi Gaillard sort maintenant de ses gonds.

Tensions entre Rémi Gaillard et la SPA


L'humoriste montpelliérain avait créé un incroyable buzz en parvenant à récolter plus de 200.000 euros pour le refuge SPA de Montpellier. Il avait tout de suite parlé de ce qu'il espérait faire de cet argent (notamment créer des espaces de liberté pour les animaux). Mais il n'est pas tout à fait sur la même longueur d'onde que la SPA, dont il est le parrain.

Rémi Gaillard veut "créer des espace de liberté"


Dans un entretien accordé à Téléstar, Rémi Gaillard rappelle que sa priorité est de créer des espaces de liberté pour les animaux. Mais cela ne semble pas être le cas de la directrice de la SPA, Annie Benezech.

"L'enfermement, c'est insupportable, j'ai passé 4 jours et presque 4 nuits, c'est plutôt une prison ! Ce que j'aimerais, c'est créer des espace de liberté avec 3-4 maisons où les chiens évolueraient avant d'être adoptés. Je sais bien qu'il y a du travail et que l'on ne va pas mettre un caniche avec un rottweiler, mais c'est le constat que je tire de mon expérience. Quand je sais qu'il y a là-bas un chien qui est enfermé depuis plus d'un an, je ne peux pas, ne rien faire.", explique Rémi Gaillard à Téléstar.

Rémi Gaillard "pose un ultimatum"


Annie Benezech répond à cette volonté de l'humoriste montpelliérain de créer des espace de liberté que la décision ne lui appartient pas et que cette proposition sera discutée par le conseil d'administration en janvier 2017.

"La priorité c'est le manque de liberté ! Je suis très déçu. Le maire de Montpellier métropole est séduit par ce projet, mais pas la SPA. J'ai donc posé un ultimatum. Soit on va dans ce sens, soit j'arrête là mon mandat de parrain.", prévient Rémi Gaillard.

Le fonctionnement de la SPA "douteux" selon Gaillard


Rémi Gaillard est allé beaucoup plus loin dans un entretien accordé à France 3 Languedoc-Roussillon. L'humoriste menace de claquer la porte de la SPA dont le fonctionnement est "douteux", selon lui. Le président de la SPA assure lui que son association est "transparente" et que "personne ne gagne de l'argent sur le dos des animaux".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus