Solidarité : Barbie et Ken des années 80, tableaux d'artistes, la vente aux enchères au profit de l'Unicef ne fait pas recette

Une vente aux enchères au profit de l'Unicef avait lieu ce mardi 28 février 2024 à Montpellier, organisée par le Rotary Club. Des tableaux donnés par les peintres et une collection de barbies des années 80. L'opération a eu peu de succès.

Une vente aux enchères organisée gracieusement par le Rotary club au profit de l'Unicef a eu lieu mardi 28 février 2024 au soir. L'évènement s'est tenu au nouveau musée d’art urbain et contemporain appelé aussi Parcelle 473.

Au catalogue, des tableaux donnés par les artistes mais aussi des pièces plus originales qui auraient pu plaire aux collectionneurs.

Barbie et Ken

Dans la salle sont exposés plusieurs lots de Barbie et Ken des années 80, encore sous emballage. Malgré le travail de la commissaire-priseur, Maître Caroline Tillie-Chauchard, "alors on est là pour enchérir", les lots ne partent pas ou peu.

L'un d'eux, estimé à 2 000 euros, ne partira même pas pour une enchère à 1 000 euros.

Ce manque d'enthousiasme de la part des acheteurs et l'absence de collectionneurs ont bien déçu les organisateurs de la vente.

Pièce maîtresse

Même la pièce maîtresse de cette vente a du mal à convaincre les acheteurs. Le lot : un tableau du Pic Saint-Loup, signé Vincent Bioules, le peintre Montpelliérain fondateur du mouvement "Support/Surfaces". Une donation provenant directement de l’artiste.

Je lui ai dit voilà, je souhaite faire une vente aux enchères, il m'a dit ok, je ferai un tableau pour l'Unicef. Alors il a réalisé ce tableau qu'il a appelé le Pic Saint-Loup, spécialement pour cet événement.

Florence Alonso - Déléguée Unicef Montpellier-Hérault.

Finalement, l’œuvre est partie pour 2 000 euros : un montant qui était l’enchère de départ.

Mais de nombreux tableaux donnés par des peintres reconnus ont été retirés, au grand désappointement de Dame Marteau, commissaire-priseur qui était là également gracieusement.

Je suis déçue par ce qu'il y avait des belles œuvres. Quand il y a du monde comme ça, on s'imagine qu'ils viennent tous pour acheter et pour être généreux mais bon, il y a eu moins d'enchérisseurs que je ne l'imaginais.

Maître Caroline Tillie-Chauchard - Commissaire-priseur

8 500 euros

Au total, 8 500 euros ont pu être récoltés. 65 % de ce montant ira directement aux enfants en difficulté aidés par l’Unicef, soit un montant de 5 100 euros. Le reste sera reversé à l'association Parcelle 473 qui soutient les jeunes artistes.

Écrit avec Denis Clerc.