Covid long. Rencontre avec des patients et soignants dans un centre de rééducation près de Montpellier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault et Sébastien Banus

Une lueur d'espoir pour les malades atteints d'un Covid long. Des mois après avoir contracté le virus, ils souffrent encore de symptômes très handicapants. Mais depuis peu, ils sont reconnus dans leur souffrance. L'ARS Occitanie a mis en place un parcours de soins pour ces malades : 10 centres de diagnostic et 18 de rééducation ont été agréés.

Visite dans un centre de rééducation pour malades affectés d'un Covid long, à Saint-Clément-de-Rivière, près de Montpellier.

Réapprendre à respirer... à vivre !

Sous les mains du kiné qui compriment sa cage thoracique, une patiente enchaine péniblement les exercices respiratoires... et tousse ! Elle a contracté le virus du Covid, il y a plus d'un an. Mais depuis, elle ne s'est jamais vraiment remise.

"Je tousse tout le temps. J'ai perdu ce que je voulais dire, j'ai plus la concentration. Il faut faire des efforts pour tout".

Sylvie, atteinte d'un Covid long.

Cette patiente est prise en charge dans ce service depuis plusieurs semaines. Mais depuis le 3 janvier, cette clinique a été officiellement habilitée à traiter le Covid long.
Kinésithérapie, nutrition, aide psychologique, cette pathologie nouvelle bénéficie désormais d'un parcours de soin.
Une reconnaissance essentielle pour les patients qui ont parfois dû faire face au scepticisme du corps médical.

"Les patients qui arrivent ici sont en grande souffrance mais sur le papier, sur le plan diagnostic n'ont rien. On doit s'adapter à eux et c'est toute la difficulté de la prise en charge du Covid long".

Gilles Vallat, kinésithérapeute responsable de la rééducation à la clinique du Pic Saint-Loup.

On parle de Covid long, dès lors que les symptômes durent plus de 4 semaines. Mais beaucoup de patients souffrent pendant des mois, après l'infection. Une pathologie lourde qui serait causée par le choc de la maladie : les patients ne savent plus respirer correctement et souffrent d'un déficit de CO2 dans le sang. C'est l'hypocapnie.

"Ils ont des malaises, des vertiges, des fourmillements dans les bras, c'est dû à l'hyper-ventilation. Il faut leur apprendre à respirer à nouveau normalement par le nez".

Docteur Mohamad Chakra, pneumologue clinique du Pic Saint-Loup.

VOIR notre reportage à la clinique du Pic Saint-Loup à Saint-Clément-de-Rivière.

Selon la Haute Autorité de Santé, près de 20% de patients présentent encore un ou plusieurs symptômes initiaux au-delà de 5 semaines après l’infection Covid et plus de 10% sont toujours affectés après 6 mois.

18 centres ont été labellisés en Occitanie pour accompagner ces patients sur le long chemin de cette maladie.

6 centres de recours de médecine pour des plans de soins personnalisés

Pour soigner, les patients présentant les situations les plus complexes, l’ARS vient de sélectionner 6 établissements sanitaires ressources volontaires pour la prise en charge en hospitalisation de jour en médecine.
Cette prise en charge s’opère après orientation par la médecine de ville ou un autre service hospitalier.

Le rôle de ces établissements sanitaires est de diagnostiquer, établir un plan de soins personnalisé, orienter les patients et s’assurer de la mise en oeuvre effective du plan de soins.

Ces 6 centres de recours de médecine sont :

  • Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse
  • Clinique Saint-Exupéry - Toulouse
  • Centre Hospitalier de Perpignan
  • Clinique Saint-Jean - Montpellier
  • Clinique Clémentville - Montpellier
  • Clinique du Parc - Castelnau-le-Lez

18 centres de rééducation et réadaptation

En complément, 18 Centres de Soins de Suite et Réadaptation sont désormais labellisés, pour aider les patients concernés à retrouver leur autonomie. Ces structures peuvent proposer une évaluation, un programme de soins et une prise en charge pluridisciplinaire de rééducation, réadaptation et réinsertion personnalisée adaptée.

Ces centres de soins de suite et de référence sont :

  • Ariège / Centre Hospitalier Saint-Louis
  • Aude / Clinique du Sud
  • Aveyron / Centre SSR Les tilleuls - Ceignac
  • Gard / Polyclinique Kenval – Site clinique du Valdegour
  • Centre Rééducation du Gard Rhodanien
  • Haute-Garonne / CHU Toulouse
  • Clinique des cèdres
  • Clinique de Verdaich
  • Clinique Saint-Orens
  • Gers / CRF Saint-Brancard
  • Hérault / Centre de rééducation fonctionnelle neurologique Propara
  • Centre Hospitalier Paul Coste Floret
  • Clinique du Pic Saint-Loup
  • Lot / Union Mutualiste La Roseraie
  • Lozère / A2LFS – Centre Soins de suite et de réadaptation Antrenas
  • Pyrénées-Orientales / Centre de Rééducation Fonctionnelle Le Floride
  • Clinique La Pinède
  • Tarn / Centre Mutualiste de Rééducation Fonctionnelle d’Albi

L’ARS Occitanie mobilise 2 millions d'euros sur le Fonds d’intervention régional en soutien à ces actions innovantes en faveur de la prise en charge des situations de Covid les plus complexes.