TEMOIGNAGE - Père de la jeune femme enceinte tuée par un chauffard : “Je devrais avoir mon petit-fils dans les mains”

Ali Nathoir est un père effondré : "c'est un crime". Sa fille enceinte de 8 mois est morte, percuté par un chauffard à Montpellier.
Ali Nathoir est un père effondré : "c'est un crime". Sa fille enceinte de 8 mois est morte, percuté par un chauffard à Montpellier.

Ali Nathoir est un père effondré : "c'est un crime". Sa fille enceinte de 8 mois est morte, percutée par un chauffard à Montpellier. "Ce n'est pas un accident. J'espère que la justice fera son travail." Témoignage.

Par Olivier Le Creurer

"Cela m'est tombé dessus et je n'ai pas envie que ça arrive aux autres." Ali Nathoir est un homme calme. Il évoque la mort tragique de sa fille, Mayline, une jeune femme enceinte percutée par un chauffard dans la nuit du 20 au 21 septembre, avenue de la liberté, à Montpellier.

Un accident, on peut l'éviter. Là, c'est un crime

"Ce n'est pas seulement ma fille qu'il m'a pris. J'attendais la naissance de mon petit-fils. Je devrais l'avoir dans mes bras. Ce n'est pas un accident. Un accident, on peut l'éviter. Là, c'est un crime. J'espère que la justice fera son travail."

Je me force, je me bats pour être debout


Le père de famille ne doit pas s'effondrer : "je suis le responsable de la famille. Je ne dois pas faiblir. Ce ne serait pas un bon exemple pour mes petits-enfants. Je veux que l'on sache qu'il y a un homme dans leur maison. Mais, je me force, je me bats pour être debout," soupire Ali. Le Commorien doit se préparer à une ultime épreuve : "aujourd'hui, je n'ai pas la force d'aller voir ma fille. C'est mon point faible. J'aurai besoin de soutien pour aller la voir."
 


La jeune femme née le 31 octobre 1995 venait de passer toute l’après-midi chez son père qui vivait lui aussi à Montpellier depuis tout juste 7 mois. Mayline était arrivée à Montpellier en 2016 après son Bac obtenu à la cité du Nord à Mtsangadoua. Maman d’un garçon de 1 an et demi, elle avait arrêté les études en 2018 après une licence d’Histoire à la faculté des Lettres à Paul Valéry.

Deux mises en examen


Le procureur de la République adjoint, Dominique Sié a ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire aggravé et destruction de preuve. Il a requis le placement en détention provisoire pour les deux hommes de 28 ans. Les deux hommes ont été mis en examen. Le conducteur présumé a été incarcéré. Le second, suspecté d'avoir participé à la destruction de la voiture, a été placé sous contrôle judiciaire.

Sur le même sujet

Les + Lus