• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Open Sud de France : une finale 100% française Herbert-Tsonga à Montpellier

Joe-Wilfried Tsonga sera opposé à Pierre-Hugues Herbert pour la finale du tournoi de Montpellier, cet après midi. / © Pascal Guyot. AFP
Joe-Wilfried Tsonga sera opposé à Pierre-Hugues Herbert pour la finale du tournoi de Montpellier, cet après midi. / © Pascal Guyot. AFP

Les Français Pierre-Hugues Herbert et Joe-Wilfried Tsonga se sont qualifiés pour la finale 2019 du tournoi ATP de Montpellier, samedi, après leurs victoires respectives face au Tchèque Tomas Berdych 6-2, 7-5, et devant le Moldave Radu Albo 6-1, 6-3. Début de la rencontre à 15h.
 

Par JS avec AFP

Les Français Pierre-Hugues Herbert et Joe-Wilfried Tsonga se sont qualifiés pour la finale du tournoi ATP de Montpellier samedi, après leurs victoires respectives face au Tchèque Tomas Berdych 6-2, 7-5, et devant le Moldave Radu Albo 6-1, 6-3.

Première finale de l'année pour Tsonga

Herbert, 44e joueur mondial, disputera  ce dimanche la 3e finale de sa carrière, à la recherche de son premier titre, alors que Tsonga, qui revient d'une année 2018 pourrie par des blessures, atteint sa première finale de l'année.
Pierre-Hugues Herbert, associé à Nicolas Mahut en double, vient de remporter l'Open d'Australie, ce qui fait que la paire française a remporté tous les tournois du Grand Chelem après ses victoires à l'US Open 2015, Wimbledon 2016 et Roland-Garros 2018. 

L'efficacité du service d'Herbert

Très bon au service tout au long de la semaine, Herbert a réussi 84% de premières balles pour porter son total de mises en jeu gagnées à Montpellier à 41 sur 44 jeux engagés. Et comme il a aussi été très bon pour sauver des balles de break contre lui (15 sur 18), il n'a mis que 1 h 33 minutes pour éliminer Berdych, ancien N.4 mondial.

Finale explosive

La finale s'annonce donc explosive puisque Tsonga a déjà fait mieux qu'en 2018 (une demie à Montpellier, sept mois d'absence en raison d'une blessure à un genou), avec déjà une demie à Brisbanne, en Australie, au début de l'année.
Si Tsonga a logiquement battu Albo, 90e mondial, la sècheresse du score (69 minutes d'échanges) indique qu'il n'est pas loin du niveau qui lui avait permis de remporter 16 titres dans sa carrière. Mais jamais dans la capitale de l'Hérault. En cas de succès dimanche, il complétera donc son "grand chelem" national après avoir déjà
gagné à Marseille (3 fois), Metz (3) et Lyon (1).
Tsonga, âgé de 33 ans et tombé au 210e rang mondial, a remporté les deux premières confrontations face à Herbert, 27 ans.
   

Sur le même sujet

Une proposition de loi pour améliorer la sécurité aux passages à niveau

Les + Lus

Les + Partagés