Top 14 : "Cette victoire nous permet d'être encore en vie", Montpellier s'impose de justesse à Perpignan

Les Montpelliérains l'ont emporté d'un tout petit point (23-22) à Perpignan samedi 25 mars lors de la 21e journée du Top 14. Une victoire qui laisse un espoir au champions de France en titre de disputer les phases finales du championnat.

C'était un match à haut risque. Et malgré une différence de poids et de budget, le derby entre l'USAP et le MHR a tenu toutes ses promesses. Une rencontre qui a bien failli coûter très cher à Montpellier, vainqueur à l'arrachée 23-22 de Perpignan ce samedi 25 mars lors de la 21e journée du Top 14.

Perpignan qui avait frappé d'entrée de jeu avec un essai de son pilier Arthur Joly, a en effet mené pendant près de 80 minutes avant de céder dans les dernières minutes.

Le Top 6 toujours à portée de main

Philippe Saint-André, le manager de Montpellier, ne cachait d'ailleurs pas son soulagement au coup de sifflet final. "Cette victoire nous permet d'être encore en vie pour espérer rentrer dans les six. On savait la tâche difficile face à une équipe qui joue bien au rugby et qui a marqué de beaux essais. On a manqué de patience en première mi-temps. On savait qu'on pouvait faire la différence dans les vingt dernières minutes. Le banc a amené la plus-value qui nous a permis de gagner."

C'était pratiquement un match de phases finales. On n'a pas été bons, mais on a gagné.

Philippe Saint-André

Manager du MHR.

Paolo Garbisi, demi d'ouverture de Montpellier, reconnaît que l'équipe était loin d'être au niveau espéré.: "Cette victoire fait du bien car elle était obligatoire si on veut aller chercher le top 6. On a gagné à la fin, ça montre qu'on a du caractère. On peut être contents, mais pas trop longtemps car on n'a pas été bons. On a donné trop d'opportunités à l'USAP. A part les quatre points (de la victoire), il n'y a pas grand chose de positif."

"Il y avait de l'énergie, de la qualité"

Pour l'USAP, après 4 victoires en 5 matches et malgré le bonus défensif, c'est un coup dur dans la course au maintien. Patrick Arlettaz, le manager de l'USAP, veut rester malgré tout optimiste. "Il y avait de l'énergie, de la qualité. On a été au rendez-vous de l'engagement face au champion de France, qui était venu ici pour gagner. On mène jusqu'à trois minutes de la fin. On a la balle de match, mais on se fait arracher le ballon.

Il nous a manqué un peu de sérénité dans les têtes et garder les ballons au lieu de leur rendre. C'est une déception. On a pris un point en sachant que tous les points vont compter jusqu'au bout. On veut le maintien et si ça doit passer par un barrage, on ira."

Patrick Arlettaz

Manager de l'USAP.

Jeronimo de la Fuente; le capitaine de Perpignan, relativise de son côté et salue la performance collective. "C'est dur, mais en face c'était Montpellier, le champion de France. Je suis fier de l'équipe. On a manqué de précision. On va aller chercher des points lors du prochain match (à Toulon)."

Ecrit avec AFP.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité