Top 14 : la défaite injuste 21 à 9 de Montpellier face au Racing 92

Le Racing 92 peut remercier son "enfant" Henry Chavancy. Son essai à 8 minutes de la fin a permis aux Franciliens de distancer Montpellier pour finalement glaner un succès 21 à 9, dans la course pour la phase finale, samedi à Colombes, lors de la 10e journée de Top 14.

Colombes (Hauts-de-Seine) - le MHR battu 21 à 9 par le Racing 92 - 5 novembre 2016.
Colombes (Hauts-de-Seine) - le MHR battu 21 à 9 par le Racing 92 - 5 novembre 2016. © FRANCK FIF / AFP

Cet essai en première main, après une mêlée, une course d'une vingtaine de mètres et un raffut sur un défenseur héraultais, et suivi d'un second de Xavier Chauveau cinq minutes plus tard, a aussi arraché le public de Colombes à l'ennui.
Car si ce match, disputé des conditions quasi hivernales, a été un féroce combat devant, il a surtout été marqué par une flopée d'approximations techniques: coups de pieds ratés, passes mal ajustées, en-avants, ballons injouables ou considérablement ralentis, toute la panoplie y est passée.

durée de la vidéo: 01 min 05
Colombes (92) : Montpellier battu 21 à 9 par le Racing 92 ©C+ sport

Le Racing 92 l'a finalement emporté pour pointer à hauteur de la sixième place, la dernière qualificative pour la phase finale, devancé à la différence particulière par Bordeaux-Bègles.
Montpellier, qui aurait mérité de rapporter un point de bonus défensif, perd lui une place pour glisser à la quatrième place.
Si les Héraultais peuvent regretter cette fin de match mal maîtrisée, les Ciel et Blanc se satisferont eux a priori aisément de cette victoire poussive qui vient valider leur premier succès à l'extérieur de la saison obtenu le week-end dernier, à Bayonne (16-9).
D'autant qu'ils étaient privés de plusieurs joueurs majeurs, retenus par le XV de France ou blessés, dont sa charnière Machenaud-Carter. James Hart et Rémi Tales ont souffert la comparaison, logiquement, mais ils ont évolué derrière un paquet d'avants considérablement chahuté par celui du MHR, toujours aussi pénible sur les points de rencontre.

La réaction de Kélian Galletier, troisième ligne et capitaine de Montpellier :

"On est déçus, forcément. Il manque l'essentiel: on n'a ni le point de bonus défensif ni la victoire. On a fait jeu égal chez le champion de France sauf qu'ils marquent deux essais et nous non. On n'a pas le sentiment d'être mis en danger mais au final on prend 20 points. J'espère qu'on va progresser là dessus. Il faut qu'on soit capable de sentir quand l'adversaire est faible et enfoncer le clou. On n'a pas su faire ça à l'heure de jeu. On n'est pas là pour jouer +à la baballe+. Surtout dans ces conditions climatiques, avec un ballon difficile à tenir: il faut qu'on soit beaucoup plus simples et lucides. On a la justesse technique, mais il nous manque de la précision sur les lancements. Certes, il y a eu une réaction après la semaine dernière (victoire miraculeuse à domicile contre La Rochelle), mais il va falloir s'imposer car les autres équipes n'attendent pas. Cela peut tourner dans un sens ou dans l'autre, à nous de choisir lequel."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montpellier hérault rugby rugby sport top 14 racing 92