Top 14 : Montpellier tombe à Lyon 21 à 16 en barrage des phases finales

Lyon - Montpellier battu par le LOU 21 à 16 en phases finales du Top 14 - 1er juin 2019. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Lyon - Montpellier battu par le LOU 21 à 16 en phases finales du Top 14 - 1er juin 2019. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Lyon est vainqueur de Montpellier, 21-16, en demi-finales du Top 14 pour la 2e année de suite. Le MHR est donc éliminé par le LOU à Gerland devant 17.000 spectateurs malgré une belle prestation et une domination certaine en première période.

Par Fabrice Dubault


Lyon, remonté en Top 14 en 2016 seulement, s'est qualifié pour les demi-finales pour la deuxième année de suite, après une victoire difficile à domicile contre Montpellier (21-16), vice-champion de France en titre.

Le MHR est donc éliminé des phases finales ce samedi soir.

Les Lyonnais ne sont repassés devant, que grâce à un essai de Charlie Ngatai à dix minutes de la fin et ont tremblé jusqu'au bout, le MHR ayant eu une dernière munition après la sirène.

Le LOU, qui affrontera Clermont dimanche prochain à Bordeaux, prend sa revanche sur les Héraultais, son tombeur en demi-finales l'an passé à Lyon (40-14).
 

La "remontada" du MHR stoppée à Lyon


Montpellier y a cru... quasi jusqu'au bout ! Dominé physiquement et fébrile en première période, le LOU a fini par étouffer Montpellier en fin de match.
Trois touches, toutes perdues, dont la dernière après la sirène.

Le MHR, vice-champion de France en titre, s'était lancé dans une folle course-poursuite pour accrocher la phase finale lors de l'ultime journée et décrocher son premier Bouclier de Brennus, depuis mi-février et une défaite honteuse à domicile contre Perpignan (28-10).
Seulement deux défaites (en dix journées) avaient suivi avant ce samedi. La troisième lui a été fatale. Et lui laissera des regrets.

Sur la rencontre et l'ensemble de la saison puisque les Héraultais, qui menaient jusqu'aux dix dernières minutes et un essai de Charlie Ngatai (69), ont certainement payé physiquement les efforts fournis dans leur "remontada". S'ils s'étaient repris en main plus tôt, ils auraient pu ménager, en vue de la phase finale, certains cadres très sollicités depuis trois mois.

Charlie Ngatai s'est ainsi fait contrer par Aaron Cruden, dont l'essai a placé Montpellier en tête (4), alors que le second a perdu un ballon facile qui a permis à Benoît Paillaugue de creuser l'écart (11, 10-0).
Mais la chance du LOU a été de n'être mené que de deux points (13-11) à la pause, grâce notamment à un exploit du centre champion du monde des moins de 20 ans, Pierre-Louis Barassi (13).
Et d'avoir produit une seconde période de meilleure facture, sous l'effet de la baisse de pied montpelliéraine et, très probablement, d'une mise au point dans le vestiaire.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Au lycée de Lattes, Jacques Chirac entre dans l'Histoire

Les + Lus