"Un vrai film régionaliste" : "Chien de la casse" récompensé deux fois aux César

Le film "Chien de la casse", réalisé par Jean-Baptiste Durand, a été tourné dans l'Hérault. Il a reçu ce vendredi 23 février deux récompenses lors de la 49 ème cérémonie des César : celles du meilleur premier film et du meilleur espoir masculin pour l'acteur Raphaël Quenard.

Il a été tourné dans l'Hérault, notamment dans la commune du Pouget. Le film "Chien de la casse", réalisé par Jean-Baptiste Durand, a reçu ce vendredi 23 février deux récompenses à l'occasion de la cérémonie des César. Il a obtenu les prix du meilleur premier film et du meilleur espoir masculin pour l'acteur Raphaël Quenard.

"C'est les embruns que j'ai respirés adolescent et jeune adulte"

L'Hérault, "c'est là où j'habite. Il n'y a pas de calcul, c'était parler de là d'où je venais. Cette région, elle est magnifique. Je n'avais qu'à la filmer. C'est un vrai film régionaliste", a indiqué le réalisateur à la journaliste de France Télévisions Sabine Gorny à l'issue de la cérémonie

À lire aussi : VIDÉO. "Des plans fantastiques, des points de vue géniaux" : un village de l'Hérault à l'honneur des César

"La plupart du casting, en dehors des rôles principaux, sont des acteurs de Montpellier et des environs, décrit l'intéressé. C'est fictionnalisé, mais c'est les embruns que j'ai respirés adolescent et jeune adulte"

Il y a plus de deux ans, les habitants du Pouget avaient accueilli le tournage de ce long métrage durant environ deux mois. Le réalisateur est originaire de la commune. "Il y a vraiment eu une alchimie particulière qui s'est produite avec toute l'équipe du film. Les villageois ont accueilli tout ce petit monde avec beaucoup de bienveillance et une forme de curiosité", décrivait Thibaut Barral, le maire du Pouget.

Le film était nommé dans sept catégories pour cette cérémonie. "C'est un parcours qui est récompensé. Après, je ne me sens en compétition avec personne. Je pense aussi à tous les autres premiers films, même ceux qui ne sont pas nommés. On a une année de dingue en termes de cinéma"